Coups de coeur

  • À Taïwan, le superintendant Wu doute du suicide d'un officier du Bureau des commandes et acquisitions de l'armée. Un deuxième cadavre d'officier, rejeté par la mer sur la plage des Perles de sable, renforce son intuition.À Rome, le tireur d'élite Ai Li, dit Alex, s'apprête à dégommer un conseiller en stratégie du président taïwanais sur ordre des services secrets. Mais au dernier moment, tout capote et, menacé, il s'enfuit à travers l'Europe.De retour à Taipei, Alex croise le chemin de Wu, qui, aidé par son fils hacker en herbe, persiste à enquêter malgré les ordres venus d'en haut. Apparemment, tous deux ont la même personne pour cible...Sous le signe du riz sauté, la spécialité d'Alex quand il n'est pas en mission, un thriller à cent à l'heure, plein d'humour et gourmand.

    Une lecture à vous lécher les babines

    Quand un sniper rencontre un autre sniper cela donne le polar le plus pêchu, le plus drôle et surtout  le plus gourmand de cet automne

    Jean-Jacques

  • L'eau rouge

    Jurica Pavicic

    • Agullo
    • 11 Mars 2021

    Dans un bourg de la côte dalmate, en Croatie, Silva, une jeune fille de 17 ans, disparaît à l'occasion de la fête des pêcheurs. Nous sommes un samedi de septembre 1989, dans la Yougoslavie agonisante. L'enquête policière menée par l'inspecteur Gorki Šain fait émerger un portrait de Silva plus complexe que ne le croyait sa famille : celui d'une lycéenne scolarisée à Split, la capitale dalmate, touchant à la drogue et revendant de l'héroïne pour le compte d'un dealer nommé Cvitko. Et puis il y a ce témoin de dernière minute, qui prétend avoir vu Silva, le lendemain matin de sa disparition, prenant un billet de car pour l'étranger... Mais l'Histoire est en marche, le régime de Tito s'effondre, et le nouveau pouvoir lance une chasse aux sorcières qui n'épargne pas les forces de l'ordre : l'inspecteur Gorki Šain est poussé à la démission et l'affaire, classée. Seule la famille de Silva poursuit obstinément les recherches...
    À travers ce drame intime, L'Eau rouge déploie dans une grande fresque les bouleversements de la société croate : chute du communisme, guerre de 1991 à 1995, effondrement de l'économie et de l'industrie, statut des vétérans de guerre, explosion de l'industrie touristique et spéculation foncière, investissements étrangers et corruption... Ou comment les traumatismes de l'Histoire forgent les destins individuels.

  • Sur la presqu'île de Solak, au nord du cercle polaire arctique, trois hommes cohabitent tant bien que mal. Grizzly est un scientifique idéaliste qui effectue des observations climatologiques ; Roq et Piotr sont deux militaires au passé trouble, en charge de la surveillance du territoire et de son drapeau. Une tension s'installe lorsqu'arrive la recrue, un jeune soldat énigmatique, hélitreuillé juste avant l'hiver arctique et sa grande nuit. Sa présence muette, menaçante, exacerbe la violence latente qui existait au sein du groupe. Quand la nuit polaire tombe pour plusieurs mois, il devient évident qu'un drame va se produire. Qui est véritablement la recrue ? De quel côté frappera la tragédie ?
    Dans ce premier roman écrit « à l'os », tout entier dans un sentiment de révolte qui en a façonné la langue, Caroline Hinault installe aux confins des territoires de l'imaginaire un huis clos glaçant, dont la tension exprimée à travers le flux de pensée du narrateur innerve les pages jusqu'à son explosion finale.

  • Pour construire une cabane, il faut: trouver le bon terrain avec des arbres, ne pas oublier les fondations avant les murs ni la charpente avant le toit, protéger la cabane avec les branches de sapin et ajouter des orties pour faire fuir les méchants. «Ici, c'est chez nous !» avertissent les deux enfants. Pourtant, la forêt est déjà bien habitée.

  • Depuis 15 ans, Frank incarne le célèbre Marshal dans le spectacle quotidien de la ville de Woodstone. Il est obstiné, colérique, et totalement possédé par son personnage. Un peu trop, de l'avis du psychiatre, depuis que Frank a dégainé sur un touriste. Officiellement jugé " trop vieux " pour le rôle, Frank perd tout. Son seul horizon : un voyage organisé dans l'Ouest, offert par ses collègues. Pour tout bagage, sa prime de départ, et un authentique Colt simple action, modèle 1880.
    Et au fond de son âme, une légende à réécrire.

    Mise au point dans l'ouest

    Frank, acteur d'un spectacle sur le thème du Far West prend son rôle de Marshal Johnson très à coeur jusqu'au jour ou il est remercié... L'occasion pour lui de faire un voyage dans l'ouest américain grâce au cadeau de départ offert par ses collègues... Après "Le voyage d'Abel", "Le retour", "Nouveau contact" Bruno Duhamel nous surprend encore avec "Fausses pistes" en nous livrant une réflexion sur l'histoire et la vérité historique à travers le personnage de Frank, looser patenté campé sur des certitudes rapidement ébranlées.  

    Franck

  • Cemetery road

    Greg Iles

    Lorsque l'officier McEwan quitte le Mississippi à l'âge de dix-huit ans, il jure de ne plus jamais revenir. Le traumatisme qui l'a poussé à partir fait de lui un journaliste couronné de succès à Washington. Mais quand Marshall apprend que son père est en phase terminale, il se voit contraint de retourner dans sa ville natale pour affronter les fantômes de son passé. En découvrant la vérité sur ce qui s'est déroulé tant d'années auparavant, il aurait tout donné pour rester dans l'ignorance.

  • Soeurs de sable

    Stéphane Héaume

    • Rivages
    • 7 Avril 2021

    Avec «Soeurs de sable», Stéphane Héaume raconte l'histoire de deux femmes très différentes, qui essayent de se relever. L'une, Amelia, journaliste, cherche, après une rupture sentimentale, à entraîner dans sa fantaisie et sa légèreté un vieil homme reclus, dont le passé l'intrigue. L'autre, Rose, 60 ans, romancière en perte de vitesse, tente en vain de retaper un hôtel vétuste dont elle a hérité, situé dans une station balnéaire. Sa rencontre avec un jeune inconnu, qui lui dispute sa soeur Liz, va lui insuffler une vie, une énergie qu'elle n'espérait plus. Les deux histoires se superposent à soixante ans de distance, avec de nombreux personnages secondaires qui se répondent en miroir d'une époque à l'autre.

  • Vincent en est sûr : l'Empereur lui a souri. Tout le monde lui sourit, d'ailleurs. Avec sa frimousse d'ange, le jeune tambour est la seule lueur d'espoir qui subsiste dans l'univers absurde de la désastreuse campagne de Russie menée par Napoléon. Un dernier reste d'innocence, choyé et protégé par son entourage, à l'heure où la plus grande armée que le monde ait jamais connue continue de marcher à sa perte.

  • Veuve depuis peu, Suzette repense à Francesco, son premier amour, perdu de vue il y a 60 ans. Sa petite-fille Noémie l'invite alors à partir à sa recherche. Sur la route de l'Italie, les deux femmes vont, du haut de leurs générations et de leurs expériences respectives, échanger sur la vie de couple, l'engagement et les histoires qui durent... Et s'il n'y avait pas d'âge pour vivre le grand amour ?

  • Jours de sable

    Aimée De Jongh

    • Dargaud
    • 21 Mai 2021

    Washington, 1937. John Clarke, journaliste photoreporter de 22 ans, est engagé par la Farm Security Administration, l'organisme gouvernemental chargé d'aider les fermiers victimes de la Grande Dépression. Sa mission : témoigner de la situation dramatique des agriculteurs du Dust Bowl. Située à cheval sur l'Oklahoma, le Kansas et le Texas, cette région est frappée par la sécheresse et les tempêtes de sable plongent les habitants dans la misère.



    En Oklahoma, John tente de se faire accepter par la population. Au cours de son séjour, qui prend la forme d'un voyage initiatique, il devient ami avec une jeune femme, Betty. Grâce à elle, il prend conscience du drame humain provoqué par la crise économique. Mais il remet en question son rôle social et son travail de photographe...



    Après Le Retour de la bondrée (Prix Saint-Michel du meilleur album) et L'Obsolescence programmée de nos sentiments (en collaboration avec Zidrou, Prix d'argent du Japan International Manga Award), Aimée de Jongh signe un récit émouvant, inspiré par des faits historiques et nourri par un séjour sur place.

    Le dust bowl, vous connaissez

    Tout le monde à en memoire les westerns américains avec le vent qui charrie des ballots ronds au moment du duel final, de Clint Eastwood au regard d'acier prêt à dégainer. Dans la région du Dust Bowl ( Oklahoma, Kansas, Texas) ce vent charrie ces ballots au milieu de tempêtes de sable qui ont tout détruit sue leur passage rendant la région difficilement cultivable. C'est pour rendre compte de cette situation que le gouvernement américain va commander des reportages photographiques. La BD nous permet de suivre l'un d'eux John Clark jeune photoreporter de 22 ans. On apprend beaucoup sur les US et cette période post crise de 29 auprès de ces agriculteurs en plein dust bowl. La vision de John Clark change au cours du récit, car on lui donne un cahier des charges, froid, technique, puis elle évolue au contact des gens, des humains, de la réalité de leur quotidien, ce qui rend le récit poignant d'autant plus qu'il est magnifiquement mis en valeur par le dessin.

    Franck

  • L'été de Katya

    Trevanian

    L'été 1914, Jean-Marc Montjean, jeune médecin tout juste diplômé, revient s'installer à Salies, petit village du Pays basque dont il est originaire. Rapidement, il est appelé à soigner Paul Treville dont la jolie soeur jumelle, Katya, l'intrigue de plus en plus. Bien accueilli chez les Treville, le jeune homme devient un ami de la famille, qu'il fréquente assidûment en dépit d'une certaine ambiguïté dans leurs relations. Et même s'il devine derrière leur hospitalité et leurs bonnes manières un lourd et douloureux secret, il ne peut s'empêcher de tomber éperdument amoureux de Katya, quelles qu'en soient les conséquences.

    À la fois histoire d'amour et thriller psychologique, L'Été de Katya est un roman à part dans l'oeuvre de Trevanian, qui revisite avec virtuosité et nostalgie la Belle Époque et une certaine idée du romantisme.

    Ajouter au panier
    En stock

    Amours à Salies

    Salies, un été caniculaire de début de siècle teinté du  charme vénéneux de la Belle Epoque ... Un chassé croisé amoureux, élégant, subtil, cruel et parfois inattendu ...

    Martine

  • Héritage

    Miguel Bonnefoy

    • Rivages
    • 19 Août 2020

    Une prodigieuse saga familiale, pleine de magie et de passion, qui confirme le talent de Miguel Bonnefoy pour mêler les trajectoires intimes à la grande histoire. Des coteaux du Jura jusqu'aux geôles de Pinochet, des tranchées de la Somme jusqu'au ciel britannique déchiré par les Messerschmitt, la famille Lonsonier a traversé le XXe siècle avec fougue, et y a laissé quelques plumes... Mais de Lazare le poilu chilien et de sa dulcinée Thérèse amoureuse des êtres ailés, de Margot l'aviatrice intrépide et d'Ilario Da son fils révolté, on retient surtout l'incoercible force de vie. Ces drôles d'oiseaux migrateurs, pris tour à tour dans l'oeil du cyclone, ne cessent de voler vers leur destin, d'un côté à l'autre de l'Atlantique, avec pour tout viatique la légende mystérieuse d'un oncle disparu...

  • Diego Abrio, 22 ans, purge sa peine de prison pour homicide volontaire.Pourtant il va être relâché.Sera-t-il libre ? Non !Le peuple aura le droit de le tuer, ou de le protéger dans sa fuite.Toi aussi. Vas-tu suivre son parcours sur l'application Guilty ? Participer à sa traque ? Ou...

  • Pour la première fois de sa vie, Tim va passer deux jours tout seul. Seul dans la très vieille maison où il vient d'emménager avec ses parents. " Si tu as dix minutes à perdre, commence à détapisser les murs de ta chambre ", ironise son père. Tim le prend au mot. Dix minutes, pas une de plus. Mais en arrachant un lambeau de l'affreux papier peint fleuri, Tim fait apparaître un mystérieux message. Ceci est mon histoire...

    Ajouter au panier
    En stock
  • Les règles du jeu de la peur sont simples. Chaque joueur a dix minutes pour effrayer les autres, le premier qui hurle perd la manche. Tim, Léa, Félix et Jade sont confiants, mais Maho les met K.-O. par surprise. Sa hantise à lui : le réchauffement climatique. Le lendemain, il se rend justement à une manifestation pour la défense de l'environnement. Au milieu de la foule, tandis qu'une action violente se prépare, la peur n'a plus rien d'un jeu d'enfant...

    Ajouter au panier
    En stock
  • «Cette terre n'avait pas besoin de fantaisie pour demeurer ce qu'elle avait toujours été».
    Eté 65, quelque part dans l'Aveyron.Trois femmes se déchirent autour de l'héritage d'une auberge. À proximité, un barrage qu'on vidange. Et l'eau du lac qui baisse inexorablement, dévoilant progressivement les secrets du passé...

  • L'expérience de Josiane et René l'a prouvé, les humains peuvent vivre dans un environnement totalement virtuel. Les corps sont peu à peu abandonnés, et des millions de consciences viennent peupler ce nouveau monde désincarné et sans limites. Entre-temps, René tente son expérience la plus extrême : il crée du néant un petit univers dont il devient le dieu vivant. Il pensait en maîtriser tous les aspects. Mais le jour où il y emmène Josiane pour lui montrer fièrement sa création, les événements prennent une tournure inquiétante...

    Adam et Eve 2.0

    Alt-Life ou comment un homme et une femme partent, tels Adam et Eve à la découverte d'un monde virtuel. Les auteurs ont profité de la liberté de création conférée par le virtuel pour explorer avec brio de multiples possibilités, tantôt avec légèreté, tantôt en nous poussant dans un processus de réflexion au sujet de la vie, des envies, des limites d'un tel univers.

    Franck

  • Helsinki, 2016. Olenka, assise sur un banc dans un jardin public, observe un couple et leurs deux enfants en train de jouer avec leur chien. Une femme vient s'asseoir à ses côtés. Olenka sursaute : malgré les années, elle la reconnaîtrait entre mille. Après tout, Olenka n'a-t-elle pas ruiné la vie de cette femme, sa soi-disant amie ? Et cette dernière est sans doute ici pour lui rendre la pareille. Elle seule connaît la vérité sur ce qu'a fait Olenka, d'où elle vient et de qui elle se cache. Malgré tout, pendant un court instant, les voici à nouveau réunies, spectatrices impuissantes de la vie qu'elles auraient pu avoir, si elles avaient fait d'autres choix.

    Faisant alterner son récit entre la Finlande contemporaine et l'Ukraine aux premiers jours de la transition post-Soviétique, Sofi Oksanen raconte avec une acuité rare la trajectoire de ces deux femmes incapables de se libérer du passé. Leurs histoires d'amitié, d'amour, d'ambition et de trahison, résonnent douloureusement dans ce monde où le corps des femmes est souvent réduit à une marchandise.

    La femme piégée

    Réfugiée en Finlande, Olenka se constuit un semblant de sérénité autour d'un quotidien minuté. Une rencontre inattendue la précipite dans son passé Ukrainien. S'adressant à un homme pour qui elle reconstitue le puzzle d'une existence liée à la survie et à l'espoir d'améliorer sa condition, Olenka nous entraîne entre Ukraine et Estonie, balayées par violence, trafics et malédictions familiales. Se rêvant femme d'affaires, Olenka tombe dans un piège implacable où profit rime avec marchandisation du corps des femmes. Grisée par sa réussite elle flirte avec le danger, brouillant les pistes de ses origines. C'est compter sans le poids de l'Histoire et les hasards malheureux...Sofi Oksanen sonde dans ce roman au suspense glaçant, l'avidité, l'aveuglement, la culpabilité, la misère dont les premières victimes sont les femmes, même les plus fortes d'entre elles.

    Martine

  • « Le pays se lavait les mains. Oui, et même un grand nombre de ceux qui avaient vraiment fait quelque chose savaient qu'ils auraient pu faire davantage, et ils n'avaient pas envie qu'on le leur rappelle. » Pendant la guerre, Ingrid Barrøy avait sauvé, soigné et aimé Alexander, un Russe survivant du naufrage du Rigel, qui avait coulé au large des côtes du Helgeland. De cet amour aussi bref que libre était née une petite fille, Kaja. Début 1946, la guerre est terminée, Kaja a dix mois, et Ingrid décide, contre l'avis de tous, de partir à la recherche de celui qu'elle présente comme son « homme ». Avec sa fille sur le dos et la valise à la main, elle va suivre Alexander à la trace dans toute la Norvège, d'une ferme à une autre, d'une gare à l'autre, de pêcheur en passeur, de bûcheron en médecin.
    Les yeux du Rigel est le troisième volume de la trilogie consacrée à Ingrid Barrøy. C'est le voyage d'une femme qui quitte son île pour la terre ferme, la forêt, les villes et même l'étranger, et qui rentre dans son île, après avoir croisé des hommes et des femmes pleins de cicatrices extérieures et de blessures internes, dans une Norvège qui, si elle n'est plus ravagée par la guerre, n'est pas en paix avec elle-même. On retrouve ici tout le talent de Roy Jacobsen, qui sait si bien mêler avec force et poésie la grande Histoire et les destins de gens modestes, ainsi que les ombres du passé.

    A la recherche du soldat Alexander

    Ancrée dans son île natale, la minuscule Barroy nichée dans l'archipel de Norvège, Ingrid la quitte cependant à l'été1946. Avec pour seuls bagages son bébé, Kaja, son espoir insensé de retrouver son homme, Alexander, soldat soviétique qu'elle a sauvé deux ans plus tôt et la flamme de cette passion qui la porte. Déterminée, Ingrid trace sa route sur les traces du père de son enfant, nullement découragée par les embuches, les contradictions, les incessantes interrogations se dressant devant elle. Marchant inlassablement, questionnant, bousculant s'il le faut, ce bouleversant petit bout de femme s'adapte à la nature environnante, découvrant des paysages insensés, se nourrissant de chaque rencontre, se laissant parfois déborder par l'émotion et marquant chaque être qu'elle croise de son incroyable et lumineuse énergie. Troisième volet de l'histoire d'Ingrid et de l'île de Barroy, après "Les invisibles" et "Mer blanche", "Les yeux du Rigel" confirme le talent de Roy Jacobsen pour dire cette terre fascinante, peuplée d'une humanité aussi perchée qu'irrésistible.

    Martine

  • Dans les grandes plaines des États-Unis, une jeune femme raisonnablement dodue et en bonne santé trouvait facilement acquéreur au début du XXe siècle.
    Ainsi Cora, bien qu'un peu maigre, épouse un fermier. Ils ne se connaissent pas et leur vie commune les rapprochera à peine plus. Lors de la nuit de noces, pour étouffer sa douleur, Cora se mord profondément la main. C'est le cheval qui l'a mordue, dira Emerson au docteur. De cette union, jamais réitérée, naîtra une fille, Madge. Celle-ci est élevée avec Sharon Rose, sa cousine née peu après elle, comme si c'était sa soeur. Si la première tient de Cora, une fille de la campagne dure à la tâche, désireuse de se marier, la seconde épouse un autre destin et part étudier à Chicago. Dès lors, celle-ci observe de loin l'épanouissement de la ferme : la naissance des filles de Madge, l'arrivée du téléphone, du réfrigérateur et de la télévision, la modernisation de l'outillage agricole. Jusqu'au déclin de la ferme.
    C'est sur les terres ingrates du Nebraska, glacées en hiver, caniculaires en été, soumises à de violentes tempêtes, que raisonnent et s'entremêlent ces voix féminines, défiant le temps perdu tout autant que l'avenir.

    La famille Atkins

    Plusieurs générations de femmes de la famille Atkins donnent à ce roman sa tonalité si particulière. Première d'entre elles et pas des moindres, Cora, venant vivre avec son fermier de mari dans le Nebraska du début du XX°siècle. A l'image de ces plaines ingrates, entre gel et fournaise, Cora et ses filles témoignent d'une existence rude, sommaire, taiseuse, vouée à l'amélioration de la ferme, s'appropriant avec plus ou moins de méfiance la modernisation domestique, puis assistant au déclin agricole. Pourtant Cora et les siennes sont les piliers et les vrais décisionnaires face à des hommes hésitants, trébuchant dans des destinées vouées au labeur. Elles sont les garantes d'une pérennité et d'un avenir. Un étonnant hymne à la vie, au style photographique, détaché pour mieux capter et happer l'attention du lecteur

    Martine

  • «Cry-Baby» avec Johnny Depp dans un de ses premiers rôles ? C'est lui. «Serial Mother» mettant en scène une Kathleen Turner en mère tueuse sur fond pastel ? Lui encore. «Pink Flamingos» avec l'iconique drag-queen Divine ? Vous avez deviné, c'est lui aussi. À 74 ans, John Waters, le "Pape du trash", revient avec un récit à mi-chemin entre mémoires et livre de conseils dévoyés regorgeant d'anecdotes de tournage et d'expériences personnelles, d'hommages et d'exercices d'admiration (Warhol ; Pasolini ; Tina Turner ; Patty Hearst...), d'humour irrévérencieux et de «punchlines» ravageuses.

  • Dans la chaleur exaltante de l'été 1977, la jeune Calista quitte sa Grèce natale pour découvrir le monde. Sac au dos, elle traverse les États-Unis et se retrouve à Los Angeles, où elle fait une rencontre qui bouleversera sa vie : par le plus grand des hasards, la voici à la table du célèbre cinéaste hollywoodien Billy Wilder, dont elle ne connaît absolument rien. Quelques mois plus tard, sur une île grecque transformée en plateau de cinéma, elle retrouve le réalisateur et devient son interprète le temps d'un fol été, sur le tournage de son avant-dernier film, Fedora. Tandis que la jeune femme s'enivre de cette nouvelle aventure dans les coulisses du septième art, Billy Wilder vit ce tournage comme son chant du cygne. Conscient que sa gloire commence à se faner, rejeté par les studios américains et réalisant un film auquel peu de personnes croient vraiment, il entraîne Calista sur la piste de son passé, au coeur de ses souvenirs familiaux les plus sombres.
    Roman de formation touchant et portrait intime d'une des figures les plus emblématiques du cinéma, Billy Wilder et moi reconstitue avec une fascinante précision l'atmosphère d'une époque. Jonathan Coe raconte avec tendresse, humour et nostalgie les dernières années de carrière d'une icône, et nous offre une histoire irrésistible sur le temps qui passe, la célébrité, la famille et le poids du passé.

  • L'histoire oubliée du premier journaliste français assassiné par les nazis.

    Après la Première Guerre mondiale, Xavier de Hauteclocque est journaliste. Plusieurs de ses articles et de ses livres sont consacrés à l'Allemagne. À une époque où personne, en Europe, n'imaginait une guerre à venir, Xavier de Hauteclocque dénonce le danger du nazisme et prédit qu'une nouvelle guerre se profile.

  • Soon

    Thomas Cadène, Benjamin Adam

    • Dargaud
    • 25 Octobre 2019

    En 2151, la population mondiale a été divisée par dix en raison des dégâts climatiques. L'humanité vit dans un équilibre précaire. Regroupée dans sept zones urbaines, elle a inventé de nouveaux modèles de vie sociale. Ailleurs, la nature s'étend librement. Simone, astronaute, fait partie d'une mission d'exploration spatiale nommée « SOON » : un voyage sans retour, un projet d'une ambition inédite dans l'histoire de l'humanité.
    Avant le grand départ, elle emmène son fils Youri pour un dernier road-trip. Au contact du monde, Youri comprendra-t-il le désir d'absolu, d'aventure et d'inconnu de sa mère ?

empty