Coups de coeur

  • No-no-yuri

    Aki Shimazaki

    • Actes sud
    • 4 Mai 2022

    Originaire d'une petite ville de la région du San'in, Kyôko est une femme célibataire d'une grande beauté. Tout l'oppose à sa soeur cadette Anzu, divorcée, mère d'un garçon, céramiste reconnue. Kyôko, elle, poursuit depuis treize ans une carrière de secrétaire de direction dans une société de cosmétiques à Tokyo. Elle profite ainsi, avec légèreté, du magnétisme qu'elle exerce sur les hommes et s'épanouit au gré de ses voyages d'affaires. Mais le départ soudain de son patron et l'arrivée du nouveau, plus jeune, plus charmant, vont ébranler en elle bien des certitudes.

    Fragile ascension

    Kyôko, comblée professionnellement et farouchement attachée à son indépendance, mène son existence entre travail, amants, voyages et distractions. Le jour où son supérieur est remplacé, Kyôko voit son quotidien bousculé, ses certitudes vaciller et réfléchit à ses choix. Quel plaisir de retrouver la plume enveloppante de Aki Shimazaki, délicate, familière et si juste.

    Martine

  • Les secrets de Ciempozuelos

    Almudena Grandes

    • Lattes
    • 20 Avril 2022

    1954. Le jeune psychiatre Germán Velázquez revient en Espagne pour travailler à l'asile pour femmes de Ciempozuelos, à la périphérie de Madrid. Après avoir fui la victoire des nationalistes en 1939, Germán a vécu quinze ans en Suisse, chez un psychiatre juif lui-même en exil.
    À Ciempozuelos, Germán retrouve une patiente qui l'avait fasciné, enfant, quand son père la soignait : Aurora Rodríguez Carballeira, paranoïaque qui a assassiné sa propre fille. Il y fait également la connaissance d'une aide-soignante, María Castejón, à qui doña Aurora a appris à lire et à écrire. Attiré par María qui le repousse, Germán la soupçonne de cacher de nombreux secrets.
    Âmes-soeurs désireuses de fuir leurs passés respectifs, Germán et María aspirent à se donner une nouvelle chance, mais ils vivent dans un pays humilié, où les péchés deviennent des délits, et où la religion et la morale officielle camouflent abus et exactions.

    Toutes les vérités tues

    1954, dans une Espagne asphyxiée par la dictature, le mensonge et le poids de la morale, German Velazquez revient de 15 annnées d'études et de pratique psychiatrique en Suisse. Un poste l'attend à l'asile pour femmes de Ciempozuelos, en périphérie de Madrid. Idéaliste, intègre, German se retrouve en terrain miné...Un très grand roman que nous offre la regrettée Almudena Grandes, donnant la parole aux oubliées, aux sacrifiées, aux baillonnées d'une Histoire sombre et tourmentée. Martine

  • Les hommes ont peur de la lumière

    Douglas Kennedy

    • Belfond
    • 5 Mai 2022

    Dans un Los Angeles crépusculaire, le grand retour de Douglas Kennedy au roman noir !

    Un après-midi calme et ensoleillé, un bâtiment en apparence anonyme et soudain, l'explosion d'une bombe.

    L'immeuble dévasté abritait l'une des rares cliniques pratiquant l'avortement. Une victime est à déplorer et parmi les témoins impuissants, Brendan, un chauffeur Uber d'une cinquantaine d'années, et sa cliente Elise, une ancienne professeure de fac qui aide des femmes en difficulté à se faire avorter.

    Au mauvais endroit au mauvais moment, l'intellectuelle bourgeoise et le chic type sans histoires vont se retrouver embarqués malgré eux dans une dangereuse course contre la montre. Car si au départ tout semble prouver qu'il s'agit d'un attentat perpétré par un groupuscule d'intégristes religieux, la réalité est bien plus trouble et inquiétante...

    Tout à la fois thriller haletant et chronique d'une Amérique en crise, Les hommes ont peur de la lumière est surtout le puissant portrait d'un homme et d'une femme qui, envers et contre tout, essaient de rester debout.

    Bienvenue dans l'Amérique moderne

    Galères, échecs et regrets sont le quotidien de Brendan, chauffeur de taxi précaire dans un Los Angeles ubérisé et tentaculaire. Une course pas comme les autres le précipite malgré lui dans une spirale de violence qui va faire voler en éclats son quotidien. Avec ce récit haletant, tourmenté, questionnant, Douglas Kennedy donne à voir le pire et le meilleur d'une société gouvernée par le pouvoir et l'argent, grâce à des personnages bouleversants d'humanité, mis face à leurs contradictions et à leur conscience.   Martine

  • Dans la forêt de Bellécorce, au creux du chêne où Archibald Renard tient sa librairie, chaque animal qui le souhaite peut déposer le livre qu'il a écrit et espérer qu'il soit un jour acheté. Depuis que ses souvenirs le fuient, Ferdinand Taupe cherche désespérément à retrouver l'ouvrage qu'il a écrit pour compiler ses mémoires, afin de se rappeler les choses qu'il a faites et les gens qu'il a aimés. Il en existe un seul exemplaire, déposé à la librairie il y a des années. Mais justement, un mystérieux client vient de partir avec... À l'aide de vieilles photographies, Archibald et Ferdinand se lancent sur ses traces en forêt, dans un périple à la frontière du rêve, des souvenirs et de la réalité.

  • Blackwater : l'épique saga de la famille Caskey t.1 ; la crue

    Michael Mcdowell

    • Monsieur toussaint louverture
    • 7 Avril 2022

    Pâques 1919, alors que les flots menaçant Perdido submergent cette petite ville du nord de l'Alabama, un clan de riches propriétaires terriens, les Caskey, doivent faire face aux avaries de leurs scieries, à la perte de leur bois et aux incalculables dégâts provoqués par l'implacable crue de la rivière Blackwater.

    Menés par Mary-Love, la puissante matriarche aux mille tours, et par Oscar, son fils dévoué, les Caskey s'apprêtent à se relever... mais c'est sans compter l'arrivée, aussi soudaine que mystérieuse, d'une séduisante étrangère, Elinor Dammert, jeune femme au passé trouble, dont le seul dessein semble être de vouloir conquérir sa place parmi les Caskey.

    Au-delà des manipulations et des rebondissements, de l'amour et de la haine, Michael McDowell (1950-1999), ¬co-créateur des mythiques Beetlejuice et L'Étrange Noël de Monsieur Jack, et auteur d'une trentaine de livres, réussit avec Blackwater à bâtir une saga en six romans aussi ¬addictive qu'une série Netflix, baignée d'une atmosphère unique et fascinante digne de Stephen King.

    Découvrez le premier épisode de Blackwater, une saga matriarcale avec une touche de surnaturel et un soupçon d'horreur.

    En stock

    Ajouter au panier

    Diaboliquement jubilatoire

    Un brin de malice, un soupçon d'humour, un zeste de frisson, une louche d'étrangeté, une dose de suspense, une bouffée d'exotisme et le talent de conteur de Michael Mcdowell, nous voilà envoutés par l'addictive saga du clan Caskey, aux prises avec l'irrésistible et énigmatique Elinor, surgie des eaux déchaînées de la sinueuse Blackwater... Vivement la suite !!! Thomas, Caroline, Martine  

  • À l'hôtel Charamba, les chats sont traités comme des rois!Magda, la propriétaire, est toujours aux petits soins pour ses pensionnaires. Mais les vrais maîtres des lieux sont Bobine, Couscousse, Mulot, et Carpette.Quand débarque Wolfgang, chat bizarrement timide, la bande de copains est bien décidée à le mettre à l'aise, et à percer son secret...

  • In absentia

    Raphaël Jerusalmy

    • Actes sud
    • 2 Mars 2022

    Au Struthof (seul camp de concentration nazi ouvert sur le sol français), Pierre Delmain, écrivain et déporté politique, endosse un rôle déterminant : à mains nues, convoquant ses forces ultimes, il achève les déportés quand leur état les rend impropres aux « expériences scientifiques » menées sur place. Avec douceur, empathie, humanité. Il ne se le pardonne pas pour autant. Alors il s'échappe. Dans ses rêves. Littéralement.
    À Paris, Saül Berstein, collectionneur d'art, retarde dans les vapeurs de mescaline et la fréquentation de la beauté le moment de croire à la violence et à la laideur extrêmes de l'horreur qui le traque.
    Imprévisible et subtilement engagé, Raphaël Jerusalmy orchestre brève la rencontre cruciale de deux destins et accomplit un tour de force romanesque stupéfiant.

    Du fond de l'abîme

    1943, camp de Struthof, en Alsace, les trajectoires de Pierre Delmain, écrivain, et de Saul Bernstein, collectionneur d'art se croisent. Delmain, "abatteur" porte dans sa chair et son âme l'horreur de sa tâche. Bernstein, ambassadeur du luxe et de la beauté, se découvre un courage, une humanité, une dignité inouis. Leur rencontre, dans ce temps suspendu précédant les derniers instants, donne à ce texte une force, une urgence, une nécessité vitales. Martine

  • Le jardin des Sangarde

    Marie Barthelet

    • Buchet chastel
    • 5 Mai 2022

    Eve Sangarde mène une carrière brillante qui éblouit autant ses collègues que ses étudiants. Jusqu'à ce jour où apparaissent les premiers symptômes d'une étrange maladie contre laquelle la jeune femme perd très vite la partie. Bon gré mal gré, elle se laisse aider par sa mère et son amie Laura. Mais un grave accident provoqué par la faiblesse d'Eve va tout bouleverser.

    Incapable de supporter plus longtemps sa vie et la ville, Eve fuit et se confine dans la maison de sa grand-mère décédée, au coeur d'un Morvan blanchi par la neige. C'est en apprivoisant le jardin de son aïeule, au sortir de l'hiver, qu'elle parvient peu à peu à se retrouver, à comprendre et à accepter cette autre qu'elle est devenue.

    Un printemps pour parvenir à retrouver sa place parmi les vivants. Portrait attachant et sensible d'une jeune femme en rupture, Le Jardin des Sangarde est le troisième roman de Marie Barthelet.

    Revenir à soi

    Brillantes études, poste enviable d'enseignant chercheur, Eve a réussi. Pourtant elle doute, faiblit et dévisse, jusqu'au drame provoquant sa fuite dans le Morvan où l'attend la maison de son aîeule Catherine Sangarde, peuplée de fantômes , cernée d'un jardin à l'abandon. Un texte fort, intime, de renaissance et de réconciliation avec soi et les siens, empreint du pouvoir de la nature. Martine

  • Mes migraines

    Raphaël Rupert

    • L'arbre vengeur
    • 17 Mars 2022

    Sous la patronage du Zeno de Svevo obsédé par sa tabagie, Raphaël Rupert nous raconte la vie d'Hector Schmidt au prisme de la migraine (classée 20° maladie au monde par l'OMS...) qui le poursuit et l'accompagne depuis l'enfance. Maladie par excellence des écrivains ? s'interroge le narrateur qui n'est jamais en mal de référence. Hugo, Balzac, Maupassant, Sand, Stendhal, Flaubert, Gide ont tous contribué à l'anthologie des grands migraineux de talent. On en parle, on l'étudie mais on ne la vainc jamais. Alors une fois que l'on a tout dit, c'est peut-être la littérature qui peut essayer d'éclairer cette part d'ombre. Dans ses pages, le héros à la tête hachée, après avoir tenté la psychiatrie, interroge, subit, raconte, tente des expériences qui vont le mener dans des lieux inattendus.

    M'aura ou pas

    Une fois fait le tour des prestigieux migraineux, l'inventaire de son armoire à pharmacie, des possibilités de distraction et de l'impossibilité de fuir, notre infortuné et hilarant narrateur décide de n'en faire qu'à sa tête... De ses premiers pas en écriture à ses débuts en analyse, en passant par son escapade en forêt où nul... ou presque ne peut l'entendre hurler, notre homme rivalise d'ingéniosité pour apprivoiser son envahissante et douloureuse compagne.Et si le rire et le (semblant) de légèreté étaient les plus efficaces des thérapies ? Martine

  • Les silences d'Ogliano

    Eléna Piacentini

    • Actes sud
    • 5 Janvier 2022

    La fête bat son plein à la Villa rose pour la célébration de fin d'études de Raffaele, héritier de la riche famille des Delezio. Tout le village est réuni pour l'occasion : le baron Delezio bien sûr ; sa femme, la jeune et divine Tessa, vers laquelle tous les regards sont tournés ; César, ancien carabinier devenu bijoutier, qui est comme un père pour le jeune Libero ; et bien d'autres. Pourtant les festivités sont interrompues par un drame. Au petit matin, les événements s'enchaînent. Ils conduisent Libero sur les hauteurs de l'Argentu au péril de sa vie.
    Situé au coeur d'un Sud imaginaire, aux lourds secrets transmis de génération en génération, "Les Silences d'Ogliano" est un roman d'aventures autour de l'accession à l'âge adulte et des bouleversements que ce passage induit. Un roman sur l'injustice d'être né dans un clan plutôt qu'un autre - de faire partie d'une classe, d'une lignée plutôt qu'une autre - et sur la volonté de changer le monde. L'ensemble forme une fresque humaine, une mosaïque de personnages qui se sont tus trop longtemps sous l'omerta de leur famille et de leurs origines. Placée sous le haut patronage de l'"Antigone" de Sophocle, voici donc l'histoire d'Ogliano et de toutes celles et ceux qui en composent les murs, les hauts plateaux, les cimetières, les grottes, la grandeur.

    Meilleurs que nos pères

    Sur les terres écrasées de soleil d'Ogliano, rancoeurs, vengeances, déshonneurs, haines et passions se transmettent de génération en génération. Pour Libero, Raffaele et Gianni, le temps est venu de s'affranchir du fardeau paternel...à condition de connaître son père. Avec pour toile de fond l'Antigone de Sophocle, ce roman incandescent convoque fantômes, secrets de famille et désirs enfouis de femmes et d'hommes pétris par une terre rude, sauvage et somptueuse. Martine

  • Les pantoufles

    Luc-Michel Fouassier

    • Folio
    • 10 Mars 2022

    «Étonnamment, Justine ne fit aucune remarque concernant mes pantoufles. Elle se contenta de les regarder, avec, chaque fois, un air désolé. Elle estimait certainement que j'étais au fond du gouffre et devait se dire que ça allait de pair, cette paire, avec mon état mental du moment.»Un homme sort de chez lui en pantoufles en oubliant les clés à l'intérieur de son appartement. Contraint d'affronter une journée sans chaussures, il s'engage dans cette aventure à pas feutrés. Mais face à ses collègues de travail, à sa famille et même aux forces de l'ordre, chaussé de ses confortables charentaises, il provoque de surprenantes réactions d'hostilité ou d'engouement.Et le voilà lancé dans un combat contre la tyrannie du conformisme. Dans un monde trop pressé, il impose doucement sa si tranquille façon de marcher.

    En stock

    Ajouter au panier

    Chaussure à son pied

    Sorti de chez lui en charentaises en oubliant ses clés à l'intérieur, un narrateur décide de vaquer à sa journée ainsi chaussé, provoquant des réactions inattendues, se découvrant audacieux, léger et surtout formidablement libre. Laissez vous entraîner dans le sillage facétieux de cet étonnant personnage, à l'humour aussi dévastateur que libérateur,  ça fait un bien fou ! Martine

  • Nos vies en flammes

    David Joy

    • Sonatine
    • 20 Janvier 2022

    Veuf et retraité, Ray Mathis mène une vie solitaire dans sa ferme des Appalaches. Dans cette région frappée par la drogue, la misère sociale et les incendies ravageurs, il contemple les ruines d'une Amérique en train de sombrer. Le jour où un dealer menace la vie de son fils, Ray se dit qu'il est temps de se lever. C'est le début d'un combat contre tout ce qui le révolte. Avec peut-être, au bout du chemin, un nouvel espoir.

    Au sommet de son art, David Joy nous offre avec Nos vies en flammes une oeuvre magistrale. Après Ce lien entre nous (2020), unanimement salué par la critique et les libraires, il nous prouve une fois de plus l'étendue de son talent.

  • Le livre de neige

    Olivier Liron

    • Gallimard
    • 10 Février 2022

    « J'ai voulu écrire ce livre comme un cadeau pour ma mère, Maria Nieves, dite Nieves, qui signifie neige en espagnol. Un livre pour elle, entre vérité et fiction. Un portrait romanesque par petites touches, comme des flocons. » Neige a grandi sous la dictature franquiste, puis connu l'exil et la misère des bidonvilles de Saint-Denis. Humiliée, insoumise, elle s'est inventé en France un nouveau destin. Hommage espiègle d'Olivier Liron à sa mère, cette héroïne discrète qui lui a transmis l'amour de la vie et l'idée que les livres sont notre salut, Le livre de Neige raconte aussi, en creux, la naissance d'un écrivain.

    Maria Nieves, ma mère

    1963, la petite Maria Nieves rejoint ses parents en france. Si quitter l'Espagne est un déchirement, elle comprend le combat à mener pour se faire une place et réaliser ses rêves. Ses armes: l'école et la lecture Olivier Liron déclare son amour à sa mère, "flocon de neige" devenue femme indépendante, volontaire, curieuse de tout, animée de la volonté de transmettre cette flamme qui l'anime. Marquée par le déracinement, Maria Nieves, lumineuse et sensible, cache une fragilité qui fait de ce roman une véritable pépite.   Martine

  • Accroche-toi à Maman !

    Satomi Ichikawa

    • Ecole des loisirs
    • 2 Mars 2022

    Les orangs-outangs nous fascinent, ils nous ressemblent tant ! Rimba a de la chance, elle habite à Bornéo, à la lisière de la plus ancienne forêt tropicale du monde, où se cachent les derniers membres de cette espèce menacée. Un jour, l'un d'eux, le petit Pongo, devient son ami, l'invite à jouer avec lui dans les hautes branches, et Rimba découvre enfin comment vivent les orangs-outangs, avec leurs mamans !

  • Les contes du Vaporetto

    Didier Lévy, Tiziana Romanin

    • Sarbacane
    • 5 Janvier 2022

    Décor de rêve à Venise pour trois contes drôles et merveilleux !
    Des chats déguisés en faux moustachus, des amoureux trop fervents, des Pères Noël de magasins parmi lesquels se glisse le vrai... Avec de tels personnages, la comédie n'est pas loin ! Tous ont en commun d'emprunter le vaporetto du capitaine Marco, qui circule dans cette ville aux canaux labyrinthiques et crée le lien entre ces trois contes, tour à tour amusants et merveilleux. Car, bien vite, le mystère pointe, lui aussi le bout de son nez : rien d'étonnant dans la Cité des Doges, où se sont nouées et dénouées tant d'intrigues... Chaque conte s'ouvre par un volet dépliant, pour entrer en deux temps dans l'histoire et créer un triptyque en tournant la page, l'image se poursuivant de l'autre côté. Avec une saison pour chaque conte, ajoutant une dimension temporelle, voire éternelle, à cet album décidément bien singulier !

  • Superman ; identité secrète

    Kurt Busiek, Stuart Immonen

    • Urban comics
    • 4 Septembre 2020

    Depuis l'enfance, Clark Kent vit dans l'ombre pesante du super-héros de comic-books Superman. Sa famille, ses amis, ses camarades de classe ne manquent pas une occasion de lui rappeler sa ressemblance avec l'icône de papier. Alors qu'il rêve de devenir un jour romancier, le jeune Clark découvre au cours d'une excursion des pouvoirs qu'il ne se connaissait pas.

  • Un autre monde

    Barbara Kingsolver

    • Rivages
    • 25 Janvier 2017

    Né aux Etats-Unis, élevé au Mexique, Harrison William Shepherd n'a jamais trouvé de foyer. Les petits carnets qu'il tient chaque jour sont sa seule raison d'être. Au hasard de ses déambulations sur un marché de Mexico, dans les années 30, il croise une femme couverte de bijoux et de tissus bariolés qui l'ensorcelle. C'est ainsi qu'il pénètre dans la maison de Frida Kahlo et de Diego Rivera et rencontre Trotsky en exil. Shepherd lie, malgré lui, son sort à l'art et la révolution. À travers un bouleversant portrait d'artiste, Barbara Kingsolver nous plonge au coeur des événements les plus tumultueux du XXe siècle.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Ces liens qui nous enchainent

    Kent Haruf

    • Robert laffont
    • 10 Mars 2022

    Colorado, janvier 1977. À l'hôpital où elle est alitée, Edith Goodnough, quatre-vingt-huit ans, reçoit la visite d'un officier de police. Elle est accusée de meurtre. Un sac d'aliments pour volaille éventré et un vieux chien attaché dehors un froid après-midi de décembre constituent les indices qui l'accablent. Ses mobiles ? La dureté du milieu agricole et une famille aussi impitoyable que la prairie en hiver.
    Kent Haruf nous livre dans son premier roman, acclamé par la critique, l'histoire bouleversante d'une femme des Hautes Plaines à travers les mots de son voisin, Sanders Roscoe : une enfance marquée par les corvées, la mort d'une mère, la violence d'un père enchaîné à ses enfants. L'histoire d'une femme qui a sacrifié son bonheur à sa famille et qui, enfin, reprend sa liberté.

    En stock

    Ajouter au panier

    Des héros ordinaires

    Conteur né, Kent Haruf n'a pas son pareil pour tisser des histoires impliquant des gens de peu, vivant au coeur du comté de Holt, Nebraska, terres dures au labeur et oubliées de tous. Edith, au destin fracassé, mais aussi John Roscoe, Lyman, et bien d'autres sont le ciment d'une humanité bien décidée à rester debout. Un roman sur le sens du devoir, l'amour, la douleur, l'honnêteté, aux pointes d'humour venant alléger l'émotion qui s'en dégage. Un grand auteur à découvrir.

    Martine

  • Une déchirure dans le ciel

    Jeanine Cummins

    • Philippe rey
    • 3 Février 2022

    Un soir d'avril 1991, à la faible lueur de leurs briquets, deux soeurs, Julie et Robin Kerry, font découvrir à leur cousin Tom Cummins les poèmes et graffitis inscrits sur l'Old Chain of Rocks, le pont qui enjambe le Mississippi à la sortie de St. Louis. Au même moment, quatre jeunes de la région trompent leur ennui en arpentant ce vieux pont, depuis l'autre rive. Lorsque leur route croise celle du petit groupe, on assiste brusquement à un terrible déchaînement de violence. Tom, qui réussit à en réchapper, ne peut pas imaginer que pour lui, sa soeur Jeanine et toute la famille Cummins, une interminable épreuve commence.

    Dans ce récit haletant, Jeanine Cummins raconte et analyse les effets dévastateurs d'un crime sur les victimes et leurs proches. Des méthodes policières douteuses aux débordements de journalistes fascinés par le meurtre, de la difficile impartialité de la justice à l'épineux débat sur la peine de mort, ce livre bouleversant explore les ombres de la société américaine. Le lecteur suit le combat de Tom et de sa famille au fil des années, et leur émouvante reconstruction, dont le pilier reste la fidélité à leurs disparues.

    Qui a dit qu'il était impossible de changer le monde ?

    Face à un double meurtre aussi gratuit qu'immonde , la famille Kerry-Cummins, brisée par ce drame, n'a de cesse de lutter pour la mémoire et la dignité des victimes de crimes violents. Pour que Julie et Robin ne soient jamais oubliées, ni ce qu'elles étaient, ni ce en quoi elles croyaient, ni ce qu'elles espéraient. Un récit haletant, poignant, douloureux, nous faisant passer des larmes au sourire, de la haine à l'apaisement, au rythme d'êtres confrontés à une violence terrifiante, mais capables de puiser en eux les ressources pour survivre et lutter, encore et toujours.

    Martine

  • La clandestine de Jersey

    Jenny Lecoat

    • Mercure de france
    • 10 Février 2022

    À l'heure du déjeuner, en voyant la queue devant le mess des officiers, le lieutenant Kurt Neumann décida d'aller fumer une cigarette et d'attendre un peu. Il était sur le point d'en allumer une quand il vit quelque chose et s'immobilisa, la flamme de son briquet agitée par la brise. Une jeune fille pâle et très mince, aux cheveux blonds doré relevés en chignon, venait d'apparaître entre deux bâtiments administratifs, l'air un peu perdue. Ce qui le frappa le plus, ce furent ses yeux. Ils étaient immenses, couleur de la mer à Rozel Bay, avec le regard effrayé d'un petit animal et aussi une lueur de défi.Pour lui, c'est aussitôt le coup de foudre. Pour elle, ce sera un peu plus long. Mais il s'agit d'un amour impossible, interdit. Kurt est officier de la Wehrmacht et appartient aux troupes qui occupent les îles anglo-normandes depuis juin 1940. Et Hedy Bercu, réfugiée venue d'Autriche en 1938 pour fuir l'Anschluss, est juive.D'abord discrète, leur liaison va devenir ultra-secrète quand Hedy, pour échapper à la déportation, doit littéralement disparaître. Elle vivra cachée jusqu'à la fin de la guerre chez Dorothéa Le Brocq, une habitante de Jersey - qui risquait sa vie en l'hébergeant - et sans jamais sortir, avec pour seules et rares visites celles de son amoureux, sur qui la police secrète a de plus en plus de soupçons...Cette histoire est authentique. Et Dorothea Le Brocq a été honorée bien plus tard au titre de Juste parmi les Nations.

    Hommage aux Justes

    Ile anglo normandes, années 40, en pleine occupation allemande, Hedy Bercu, réfugiée juive autrichienne, fait, à sa manière, acte de résistance. Tiré d'une histoire vraie, ce roman vibrant rend hommage au courage et au libre arbitre

    Martine

  • Le dernier mouvement

    Robert Seethaler

    • Sabine wespieser
    • 3 Février 2022

    Sur le pont du paquebot qui le ramène en Europe après une ultime saison à New York, Gustav Mahler laisse dériver ses pensées. À cinquante ans, il est un compositeur adulé et le chef d'orchestre le plus réputé de son temps, mais son corps souffrant lui rappelle que la fin est proche. Emmitouflé dans une épaisse couverture, l'oeil rivé sur la mer grise, son esprit dévide des souvenirs, surgis à la faveur d'une sensation fugace - le cri d'une mouette, l'ombre d'un nuage...

    Robert Seethaler excelle à suggérer en quelques traits le pur bonheur des étés à la montagne, tout comme, dans un registre bien différent, la décennie pendant laquelle Mahler a réformé et dirigé l'Opéra de Vienne. L'amour tourmenté du musicien pour sa femme Alma, son chagrin à la mort de sa fille aînée et, bien sûr, la haute conception de son art traversent ce texte aussi bref que profond.

    Sans la moindre emphase, l'écrivain restitue la légendaire exigence du maître, bourreau de travail malgré sa faible constitution, de même que sa quête permanente de la beauté.

    C'est sans doute de son apparente simplicité que cet intense roman tire sa force. Les rares mots échangés face à l'océan entre l'illustre passager et le jeune garçon de cabine chargé de veiller à son bien-être sont à cet égard exemplaires.

    Portrait tout en intériorité d'un artiste dont le génie ne s'est jamais tari, Le Dernier Mouvement est également une poignante méditation sur la puissance de la création.

    Rejoindre les oiseaux

    Les derniers mois de Gustav Mahler, compositeur adulé, chef d'orchestre intraitable, époux passionné et père aimant mais absent. Derrière le génie et la gloire, un corps épuisé trahissant une âme fiévreuse et tourmentée, un homme amoureux de la nature et épris de silence. Une fascinante et limpide plongée dans l'intériorité d'un mythe, avec une justesse et une délicatesse nous le rendant très proche.

    Martine

  • Voyage au bout de l'enfance

    Rachid Benzine

    • Seuil
    • 7 Janvier 2022

    « Trois mois. D'après maman, ça fait précisément trois mois aujourd'hui qu'on est enterrés dans ce fichu camp. Et ça fait presque quatre ans que j'ai quitté l'école Jacques-Prévert de Sarcelles. ».
    R. B.

    Fabien est un petit garçon heureux qui aime, le football, la poésie et ses copains, jusqu'au jour où ses parents rejoignent la Syrie. Ce roman poignant et d'une grande humanité raconte le cauchemar éveillé d'un enfant lucide, courageux et aimant qui va affronter l'horreur.

    Il s'appelait Fabien

    Petit homme qui aime sa famille, ses copains, le foot,son instit et la poésie, Fabien, 10 ans est précipité dans l'enfer syrien. Avec ses mots d'enfant, il essaie de survivre à l'horreur quotidienne, en trouvant refuge dans la beauté. La vie d'avant, Prévert, l'imaginaire, les rêves deviennent le ciment d'une existence niée, déshumanisée. Avec une humanité poignante, Rachid Benzine nous livre 80 pages lumineuses et déchirantes. Un livre nécessaire.

    Martine

  • Numéro deux

    David Foenkinos

    • Gallimard
    • 6 Janvier 2022

    En 1999 débutait le casting pour trouver le jeune garçon qui allait interpréter Harry Potter et qui, par la même occasion, deviendrait mondialement célèbre.
    Des centaines d'acteurs furent auditionnés. Finalement, il n'en resta plus que deux. Ce roman raconte l'histoire de celui qui n'a pas été choisi.

  • Le livre des heures

    Anne Delaflotte Mehdevi

    • Buchet chastel
    • 6 Janvier 2022

    Marguerite, fille et petite-fille d'enlumineurs, vit sur le pont Notre-Dame. Son frère jumeau est épileptique. Marguerite le veille, le maintient littéralement en vie. Sa mère préfèrerait que Marguerite soit malade plutôt que son fils. Elle harcèle et accable sa fille. Pour compenser et conjurer cet enfermement, Marguerite s'arrime à la manifestation primordiale de la vie qu'est la lumière, la couleur. Elle va gagner sa place dans l'atelier d'enluminure familial, non sans peine.
    Toute sa vie, elle marche sur une ligne de crête, un chemin borné par le pont Notre-Dame et le Petit Pont. Chaque jour, elle traverse l'île de la Cité, de l'atelier d'enluminure à l'apothicairerie de son parrain où elle vient s'approvisionner en pigments.
    Jusqu'au jour où Marguerite rencontre Daoud. Un maure - l'ennemi absolu.
    Avant lui, l'univers physique de Marguerite est balisé. Elle est tenace pour l'essentiel, sait faire des compromis calculés, mais s'il y a aventure et prise de risque, elles ne sont qu'abstraites et artistiques. Les choses changent avec Daoud. Cette rencontre va la forcer hors d'elle-même et la projeter dans la vie.
    Histoire, portrait de femme, amour des couleurs et de la vie, art du livre, le nouveau roman d'Anne Delaflotte-Mehdevi possède un véritable charme.

    Un monde de couleurs

    Fin Moyen Age, Marguerite grandit dans l'atelier familial d'enlumineurs, sur le pont Notre Dame. Labeur, matières, odeurs, couleurs, tout un monde à portée de main d'une enfant pleine de vie et d'imagination n'ayant de cesse de fuir une mère tyrannique et aigrie. Gagnant sa place d'apprentie par sa ténacité et son travail, Marguerite veut dévorer la vie. Une explosion d'énergie et de fougue.

    Martine

empty