Hector Oesterheld

  • Sherlock Time est une série fantastique et policière. Le propriétaire d'une maison hantée se rend compte qu'elle sert de piège à des extraterrestres pour capturer des humains.
    Il accepte qu'un dénommé Sherlock Time investisse l'une des tours du manoir. À l'instar de Holmes et Watson, tous deux mènent diverses enquêtes en onze épisodes. Cette série fut publiée en 1958. Alberto Breccia considérait qu'il s'agissait de son premier travail digne d'intérêt.
    Son style, encore classique mais non dénué d'audaces, emprunte notamment certains codes de l'expressionnisme.

  • La guerre à hauteur d'homme, par deux grands maîtres de la BD.

    Ernie Pike est reporter de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale. Il suit les combats, du Pacifique à l'Afrique du Nord en passant par l'Europe. Il raconte des petites histoires, des chroniques sur la cruauté des combats, mais aussi sur l'entraide entre frères d'armes. Trahison, courage, fuite ou héroïsme, rien n'échappe à l'oeil acéré de ce témoin des atrocités de la guerre.

    À l'occasion du centenaire de la naissance d'Héctor Oesterheld, une édition augmentée et intégrale de ce classique de la BD de guerre.

  • « Mort Cinder est la mort qui jamais ne s'accomplit. Il y a un héros qui meurt et qui ressuscite. Il y a un tourment et une souffrance. C'est peut-être une réponse à un état d'âme particulier chez moi, mais l'essentiel de cette atmosphère vient de Breccia, qui est encore plus tourmenté que moi. Son dessin, avec sa quatrième dimension, avec sa force de suggestion, le distingue de la plupart des artistes que je connais. Et c'est cette force dont il use en permanence qui lui fournit toute sa valeur et qui provoque l'imagination des scénaristes. » Héctor Germán Oesterheld.

    Plus de seize ans après sa dernière publication en France, les éditions Rackham offrent un nouvel écrin au chef d'oeuvre d'Oesterheld et de Breccia en proposant une version intégrale de cet album que d'aucuns considèrent comme l'un des plus importants de l'histoire de la bande dessinée argentine et mondiale. Le volume rassemble les dix épisodes que compte l'oeuvre, parus en Argentine à partir de 1962, auxquels s'ajoute le scénario inédit d'un onzième épisode jamais réalisé. À l'occasion de cette publication, la traduction a fait l'objet d'une révision complète et de nombreuses pages ont bénéficié d'une restauration fidèle aux planches originales de Breccia.

  • Evita s'inscrit, comme Che, dans la volonté d'Hector Oesterheld de mettre en lumière les personnalités latino-américaines oubliées dans le contexte politique des années 1970. Le scénario a été abandonné à cause d'aléas politiques, puis redécouvert dans les années 2000. Un livre historique qui a bien failli ne jamais exister.

  • Monté en flash-back à partir du moment où Che Guevara est coincé dans la jungle bolivienne, peu avant sa mort, Che est un livre exceptionnel par son propos, sa force plastique et son histoire éditoriale. Il est dessiné par le maître de la bande dessinée argentine Alberto Breccia et par son fils Enrique. Tous deux imaginent des systèmes de correspondances graphiques très novatrices pour l'époque.

  • Une partie de cartes entre amis est brusquement interrompue : dehors ont commencé à tomber des flocons d'une neige phosphorescente mortelle. C'est le début d'un cauchemar, le prélude tragique à une invasion extraterrestre qui va apporter mort et destruction dans le monde entier. La saga de L'Éternaute raconte la résistance de Buenos Aires à l'invasion extraterrestre, la destruction de la ville, la tentative des humains pour conserver leur bien-être, et la civilisation bâtie jusque-là. Cependant, L'Éternaute n'est pas tout à fait une bande dessinée de science-fiction : elle se développe à partir du présent et se révèle page après page comme une prophétie.

  • Un second tome pour les amateurs de Pratt et du western. Entre John Ford et Raoul Walsh.
    Le second volume reprend directement à la suite du tome précédent. Déserteur de l'armée américaine, devenu l'ami des Indiens, le sergent Kirk est tenaillé par les remords. Il ne peut plus vivre avec les militaires, qui le considèrent comme un traître, mais pense que les Indiens ne pourront jamais accepter de vivre en paix. Il s'isole.

  • Les mots du commissaire fédéral résonnent dans la tête du Sergent Kirk: « L'attaque lancée contre moi et mon escorte ne peut rester impunie. Préparons une expédition punitive ! Répression. Ma vengeance sera synonyme de la fin des Comanches ! » Kirk a déjà participé à un massacre d'indiens à Pueblo Negro, il n'a pas envie de voir ce cauchemar se reproduire. Cette crise de conscience pousse le sergent à quitter l'armée américaine. Désormais, il sera du côté des indiens et des plus faibles.

    Dessiné entre 1953 et 1959 quand il était en Argentine, Sergent Kirk est l'oeuvre la plus prolifique et la plus méconnue d'Hugo Pratt. Les scénarios sont signés d'Héctor Oesterheld, à qui l'on doit également Ernie Pike.
    Si l'on en croit le père de Corto Maltese, la série ferait 5000 planches au format du fascicule Misterix. En 1967, la série est remontée en un format plus classique, pour le magazine Italien Sgt Kirk (ou sera publiée pour la première fois La Ballade de la mer salée). Les textes d'Oesterheld sont réécrits par Hugo Pratt. Un dépoussiérage qui tient compte de l'évolution du dessin de Pratt, de ces préoccupations, mais aussi de l'évolution du western, qui grâce à un autre italien, Sergio Léone, change de peau.
    Ce sont ces 900 pages que Futuropolis propose aujourd'hui à la lecture.
    Sgt Kirk paraîtra en cinq tomes. Le premier tome, de 180 planches sera entièrement inédit en français. En effet, il y a 25 ans, quelques albums du Sgt Kirk, ont été publiés, en commençant par la page 300, et avec une photogravure. douteuse.

    Ce sera donc pour l'amateur de Pratt, une véritable découverte.

  • Le sergent Kirk est l'hôte de la tribu des Osagi. Pour sauver ses amis, il doit cependant retourner au fort de Puesto Solo. Ses méthodes l'opposent de nouveau à son ancienne hiérarchie militaire. La bataille contre les Sioux ne tarde pas à faire rage et le sergent doit affronter le fils du chef à mains nues.

  • La chute de neige mortelle n'a été que le début. Quarante ans après la bataille autour du stade de River Plate et le bombardement atomique de Buenos Aires, l'invasion des extraterrestres a triomphé. Les "Mains" intégrés à la société tels des leaders politiques et sociaux sont chargés d'inculquer dans la population une vérité historique qui les présente comme des bienfaiteurs de l'humanité et non comme des conquéreurs sanguinaires. Mais la résistance n'a pas disparu. Se cachant dans les tunnels abandonnés du métro, Favalli dirige un groupe de jeunes ayant grandi dans la rue dans un combat inégal, mais nécessaire.

  • Le sergent Kirk s'apprête à passer l'hiver le plus terrible de sa vie. Prisonnier dans les montagnes, avec ses amis, au milieu du territoire des Crows. La moindre trace de leur présence et ils risquent la mort.
    Repérés alors qu'ils chassent un ours, Kirk et ses compagnons doivent affronter les Indiens. Comme rien n'est jamais simple, une rivalité amoureuse s'installe entre la fille du colonel, Helen et Kani l'Indienne.
    Aveuglées par leurs sentiments pour Kirk, Kani ne s'aperçoit pas que Maha et Kingo sont amoureux d'elle, pas plus qu'Helen ne se rend compte des manoeuvres de Corto pour la séduire. Une confrontation finale avec les Crows dénouera toutes ces situations. Après ce long chapitre de 120 pages, trois histoires courtes inédites mettront le sergent Kirk face à de nouveaux dangers.

  • Nous ne sommes jamais au bout de nos surprises avec Hugo Pratt. Alors que l'intégrale de ce western d'Hugo Pratt, réalisé en Argentine dans les années 1950, et remonté en Italie en 1967 s'achevait, nous avons constaté qu'un récit semblait incomplet. Après avoir fait des recherches, il est apparu que le premier récit de ce volume, n'avait jamais était publié en son entier dans la version italienne. Et des recherches en Argentine nous ont permis de retrouver plus de 70 planches en format horizontal, jamais republiées depuis plus de 50 ans. C'est donc un dernier tome réunissant une douzaine de récits de 8 à 80 planches, entièrement inédit qui est publié aujourd'hui. Comme dans Fort Wheeling, s'affirme ici le talent de conteur de Pratt et son habilité à faire vivre la prairie et ses mythes. L'auteur s'éloigne de plus en plus de l'influence majeure de Milton Caniff pour ressembler à ce qu'Hugo Pratt nous a donné de meilleur. L'événement Pratt de cette fin d'année est incontestablement le dernier tome de cette série mémorable.

  • Une partie de cartes entre amis est brusquement interrompue: dehors ont commencé à tomber les flocons d'une neige phosphorescente mortelle.
    C'est le début d'un cauchemar, le prélude tragique à une invasion extraterrestre qui va apporter mort et destruction dans le monde entier. pour la première fois en france, l'histoire originale de l'éternaute, écrite par hector oesterheld et dessinée par solano lopez entre 1957 et 1959.

  • Ernie Pike t.2

    ,

    Ernie Pike, reporter de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale, raconte la cruauté des combats, mais aussi l'entraide entre ses frères d'armes. Il jette un regard acéré sur les atrocités de la guerre, dévoilant trahison, courage, fuite ou héroïsme.

  • Recueil de sept chroniques (dont une inédite en français, La Ferita) d'Ernie Pike, reporter de guerre durant la Seconde Guerre mondiale. Le personnage a été inspiré d'un journaliste ayant réellement existé, Ernie Pyle, correspondant de guerre américain mort à Okinawa en 1945.

  • Encore deux surprenantes histoires de l'éternaute et ses compagnons où l'on rencontre des « Mains » qui arrivent à échapper au contrôle des « eux » pour se réfugier dans des grottes et essayer de reconstruire une vie sans être dominés par une race et être en même temps dominateurs d'une autre espèce.
    Le succès en librairie du premier cycle de L'éternaute, dessiné entre 1957 et 1959, a convaincu l'éditeur non seulement à le rééditer en un seul volume, mais à continuer l'oeuvre de traduction en français des autres épisodes de cette incroyable saga qui a su anticiper des thématiques développées depuis non seulement dans la bande dessinée, mais au cinéma et dans plusieurs séries télé. Le mélange de récit d'anticipation, aventure et suspense, réflexion sur l'humain et sa capacité à résister à l'oppression, fait de la saga de L'éternaute une oeuvre unique en son genre.

  • « Sauvés de la mort, nous ne savions que faire de nous-mêmes. Nous avions été si convaincus de notre propre fin, que maintenant, survivants, nous nous sentions étourdis, perplexes. » Ainsi commence le troisième et dernier volume de LEternaute. Le dénouement est proche et la lutte qui continue naura jusqualors jamais entraîné autant de rebondissements surprenants


  • A travers le récit de l'éternaute, le mystère de l'invasion se dévoile, en même temps que le cauchemar empire.
    L'espoir de sauver la terre et ses quelques survivants s'amenuise pour les résistants, qui découvrent la monstreuse machination à laquelle la planète est en proie. Pour la première fois en France, l'histoire originale de l'éternaute, écrite par Héctor Oesterheld et dessinée par Solano López entre 1957 et 1959.

  • Ernie Pike t.3

    ,

    Correspondant pour les plus grands journaux, Ernie Pike couvre la Seconde Guerre mondiale du Pacifique à l'Europe, en passant par l'Afrique du Nord et l'Atlantique. Il raconte la violence des combats, les conditions de vie des soldats, l'absurdité et la cruauté de la guerre. Toujours aux premières loges du conflit, sans jamais y prendre part, il est le témoin de la solidarité et de l'héroïsme des hommes qui combattent.

  • Ernie Pike t.1

    ,

    Ernie Pike, reporter de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale, raconte la cruauté des combats, mais aussi l'entraide entre ses frères d'armes. Il jette un regard acéré sur les atrocités de la guerre, dévoilant trahison, courage, fuite ou héroïsme.

  • Ernie Pike t.5

    ,


    Ernie Pike, reporter de guerre pendant la Seconde Guerre mondiale, raconte la cruauté des combats, mais aussi l'entraide entre ses frères d'armes. Il jette un regard acéré sur les atrocités de la guerre, dévoilant trahison, courage, fuite ou héroïsme.


  • Une partie de cartes entre amis est brusquement interrompue: Dehors ont commencé à tomber des flocons d'une neige phosphorescente mortelle. C'est le début d'un cauchemar, le prélude tragique à une invasion extraterrestre qui va apporter mort et destruction dans le monde entier.
    La saga de L'Éternaute raconte la résistance de Buenos Aires à l'invasion, la destruction de la ville, la tentative des humains pour conserver leur civilisation. Cependant, L'Éternaute n'est pas tout à fait une bande dessinée de sciencefiction : elle se développe à partir du présent et se révèle page après page comme une prophétie.

  • Une partie de cartes entre amis est brusquement interrompue : dehors ont commencé à tomber des flocons d'une neige phosphorescente mortelle. C'est le début d'un cauchemar, le prélude tragique à une invasion extraterrestre qui va apporter mort et destruction. La saga raconte la résistance de Buenos Aires à l'invasion, la destruction de la ville, la tentative des humains pour conserver leur bien-être, et la civilisation bâtie jusque-là. Ce classique de la bande dessinée argentine, devenu culte dans plusieurs pays, méritait largement cette édition intégrale, qui est aussi une façon de rendre hommage à Solano López, qui nous a quittés en août 2011. Cette intégrale est accompagnée d'une histoire inédite de 16 pages, "la Bataille de la Bibliothèque Nationale", scénarisé par J. Sasturain.

empty