Jeanne Puchol

  • Janvier 1961: le référendum sur l'autodétermination en Algérie est approuvé à une large majorité. En février, l'Organisation Armée Secrète (OAS) voit le jour et se lance dans une campagne d'attentats en Algérie et en métropole. La guerre devient franco-française.
    Elle culmine avec les plasticages du 7 février 1962 et la répression de la manifestation au métro Charonne, le lendemain.
    Pourtant, un mois après, les accords d'Évian sont signés.
    J'ai alors quatre ans. Ma famille réside à Paris, dans le quartier Popincourt.
    Comment ces événements ont-ils été vécus par mes parents, nés en Algérie, et pourquoi m'ont-ils à ce point marquée ?
    À mi-chemin de la bande dessinée et du texte illustré, l'ouvrage entrecroise évocation des derniers mois de la guerre d'Algérie, témoignages de proches, enquête sur la mémoire des victimes et souvenirs d'enfance.

  • Mitterrand, ministre en vue dans les années 50 - guerre froide et décolonisation... -, survit à trois affaires qui auraient dû signer sa perte : l'affaire des Fuites, 1954, l'affaire du bazooka, 1957, l'affaire de l'Observatoire, 1959, où il échappe à un attentat rocambolesque... Patrick Rotman et Jeanne Puchol reconstituent avec verve les coulisses occultées dans les livres d'Histoire.

  • Vivre à en mourir conte le destin de Marcel Rayman, ce jeune juif polonais pacifiste, qui, face à l'abomination nazie, prendra les armes auprès de Missak Manoukian et d'autres résistants. Pendant deux éprouvantes années, durant lesquelles il verra sa famille déportée, Marcel Rayman fait l'apprentissage de la clandestinité, de la « guérilla urbaine », de la mort, de la peur. et de la trahison. Son visage apparaîtra sur l'infamante Affiche Rouge, propagande de l'occupant destinée à discréditer les actions de la résistance parisienne.

  • Paris, le 6 décembre 1986. Suite une manifestation estudiantine contre le projet de réforme universitaire du ministre délégué Alain Devaquet une tragique bavure policière entraîne la mort de Malik Oussekine, jeune étudiant de 22 ans. A la suite de cette tragédie, Devaquet présente sa démission. 30 ans après Jeanne Puchol et Laurent-Frédéric Bollée ravivent notre attention sur cet événement très médiatisé, qui aujourd'hui encore trouve des retentissements dans une France en proie à de nombreux troubles sociaux.

  • Paris, octobre 1961 : la police française réprime une manifestation algérienne. Roger Thiraud, un jeune professeur d'histoire, croise l'un des cortèges sur les Grands Boulevards. Des français musulmans qui vont protester contre un arrêté décrétant un couvre-feu destiné à eux seuls. Un événement qui dégénère, les forces de l'ordre font un carnage et les cadavres se multiplient. Au milieu de tout ça, le prof d'histoire est exécuté. Sa mort passera pour un des dommages collatéraux de la répression. Nous sommes le 17 octobre 1961 et le bilan officiel de la manifestation ne fera état que de trois morts. Vingt ans plus tard, l''inspecteur Cadin est confronté à un assassinat dans le secteur de Toulouse où il opère. Il s'agit du fils du prof d'histoire et Cadin devra se confronter à quarante années d'histoire non officielle de la France pour élucider le mystère de ces deux assassinats. Didier Daeninckx et Jeanne Puchol ont suivi l'inspecteur Cadin pas à pas, de Toulouse à Bruxelles pour retrouver les décors où se cachent les fantômes du passé.

  • Côte d'Opale, 1973. Alban et Pablo, adolescents et amis, profitent de leurs vacances, au gré des ondes de Radio Caroline - cette radio pirate émettant depuis un bateau - et des formes des jeunes anglaises...

    Cinq ans plus tard, on retrouve les deux jeunes hommes à Paris. Malgré leurs origines diamétralement opposées, les deux comparses ont la même envie : partager la musique anglophone boudée des radios françaises officielles mais également donner la parole aux bâillonnés de la société de l'époque. Avec beaucoup d'idées et peu de moyens : c'est ainsi que naît Radio Nomade.

    Si l'idée est belle, c'était toutefois sans compter l'intervention de la Télédiffusion (TDF) qui entreprend alors un travail de traque et de brouillage des ondes des radios pirates.

    Sous les pseudonymes de Rackham et Teach, Pablo et Alban sont poursuivis par la police, suite aux propos tenus lors des interviews « sociales ». Si l'avenir de la fine équipe est plus qu'incertain, l'envie de continuer d'investir les ondes à tout prix, malgré les risques et les avertissements, pourrait en tout cas venir à bout de l'amitié entre les deux hommes...

  • Jeanne d'Arc, la Pucelle d'Orléans, fait partie de la mythologie de notre pays. Maintes fois instrumentalisée par tous les bords politiques, elle reste encore aujourd'hui un objet de fascination comme de controverse. Une petite bergère devenue capitaine d'armée pour bouter les Anglais hors de France jusqu'à mourir sur le bûcher ?
    C'est ce destin incroyable et pourtant historique qui est ici revisité à travers le prisme de la sorcellerie et du féminisme.


  • a la veille du cinquantième anniversaire des traités de rome (25 mars 1957) instituant la cee et l'euratom, arthur, carmen, emilie, lucas et malika, élèves du lycée jean monnet de cognac, décident de créer un site internet sur la vie et l'oeuvre de monnet.
    mais comment retracer, sur un mode interactif, le parcours de ce discret et infatigable constructeur d'europe ? en demandant à ce singulier charentais de réapparaître quelques heures. chacun à son tour, les cinq lycéens s'entretiennent avec jean monnet. dans ce passionnant récit, on voit monnet poser les jalons de l'union européenne, dès le début de la grande guerre. sa route croise celles de churchill, roosevelt, tchang kai-chek et de gaulle.
    sa nomination à la direction du commissariat au plan (1946) offre à jean monnet la possibilité de réconcilier la france et l'allemagne dans le grand projet de la ceca, que lance robert schuman en accord avec konrad adenauer le 9 mai 1950. le benelux et l'italie adhèrent immédiatement à l'entreprise franco-allemande. devenu président de la haute autorité de la ceca, monnet aura été l'un des initiateurs des traités de rome.
    en retraçant sa vie, catherine cazalé et jeanne puchol conjuguent de façon vivante la pédagogie de l'idéal européen et la leçon d'histoire du xxe siècle.

empty