Michel Jullien

  • Sur le pont de Nevers, trois bons amis regardent couler la Loire. Ils vont avoir cinquante ans. Ce qu'ils voient depuis le tablier : les grandes veines de courant, l'eau fendue par l'étrave des piles, les marmites tournant sur elles-mêmes sans jamais vouloir se rendre au lit, les bancs de sable, les îlots et les troncs flottés. Les fleuves et les rivières font appel à l'enfance et, avant le soir, la songerie des trois camarades prend la forme d'une boutade, c'est-à-dire d'un serment : descendre la Loire à la rame, sur une barque plate, idée potache qui les conduira à l'océan.
    Ce texte de Michel Jullien nous place dans un esquif de quatre mètres carrés, pour une descente longue de huit cent cinquante kilomètres, chaque nuit à dormir d'île en île. C'est tout sauf un journal de bord ; pas de récit événementiel, une équipée sans hauts faits, rien qui ne concernât les inévitables anicroches et autres coups de théâtre de ce genre de relations, pas d'appesantissement non plus sur la richesse patrimoniale des régions traversées bref, l'auteur nous livre une chronique antisportive, anticulturelle, une narration dans le désordre.
    Cette échappée fourmillante d'images s'attache à restituer ce qu'est la perception d'un fleuve parcouru du dedans, à hauteur de paupières. Michel Jullien s'approche au plus près d'une acuité sensuelle et traduit chaque impression physique, auditive et visuelle d'une morne récréation fluviale. Que voit-on depuis une barque, quels paysages, quels défilés, quelles contrées, quelles rencontres, quelles bourgades, toutes choses que l'on conçoit autrement depuis la rive ? Que devient une ville traversée à la rame ? Quels liens rapprochent et désunissent les mouvements du marcheur et celui du rameur, comment tournent les pensées en tirant l'aviron, de quoi parler à bord, comment s'appréhende le décor par le centre du fleuve ?
    Comme souvent dans les textes de Michel Jullien, l'humour en est, qui lui permet de toucher au plus juste les perceptions sensorielles. Très vite, à chaque page, à notre tour, nous voici au bastingage, au coeur de la Loire, dans la barque même, maniant les rames, indiquant le chemin à la proue, corrigeant l'avancée depuis le gouvernail, passant des ponts, croisant des hameaux, éprouvant le temps, bâillant aux paysages, tout un projet de l'enfance tenu jusqu'à la mer.

  • Denise s'est entichée de Paul, le narrateur. C'en était gênant au début. Alors, malgré ses habitudes volontiers casanières, son peu d'allant, il n'a pas refusé. Ensemble, ils ont passé un an dans son appartement parisien, une année de routine sans tellement se divertir. Lui, le matin, se rend à son bureau quand elle ne sort pas, car Denise est un chien, de bonne taille, un Bouvier bernois, une femelle, ancienne élève de l'école des chiens d'aveugles, un cancre recalé pour sa couardise urbaine.
    Quarante-trois kilos à la pesée, le paleron vigoureux, un doux molosse aux yeux d'éponge capables d'étancher l'estime et la rancune des hommes, des yeux d'un kilo chaque. Jeune de quatre ans, « elle avait de faux airs avec Bakounine ».

    Entre eux, l'ordinaire des sempiternelles vadrouilles urbaines se limite à trois sorties quotidiennes dans une géographie relevant plus du pâté que du quartier, un pâté autour duquel ils tournent ensemble, sans varier, des flâneries au carré. Elle s'en contente, en bête, la langue souriante, le croupion au roulis, ses cuissots qui ressemblent tellement aux contours de l'Afrique. Un an de la sorte, Paul s'en fait une peine, tellement que, pour quatre jours, lui et la chienne s'offrent une escapade sur les pentes du Ventoux. Denise au Ventoux.

    Avec une connaissance particulière des lieux, Michel Jullien restitue ce que sera l'échappée sur les chemins du mont, depuis les villages de la vallée du Toulourenc jusqu'au sommet par des successions de pierriers mouchetant le versant nord, par les bois, par les sentes secondaires chargées d'odeurs et de présences animales avec, à de brefs instants, des fenêtres panoramiques découvrant le Vaucluse et la Drôme provençale. Les voici à la cime, sur le mont Chauve, retardant l'heure, Denise indifférente à tant d'espace, au décor, pas plus réjouie ici qu'ailleurs, n'importe où à moins qu'on fût ensemble.
    Mais que s'est-il passé à la descente entre Denise et son maître sur les gradins du grand Ventoux ? Subitement les voici face à face, comme jamais, rassemblés dans une calme éternité.

    Le chien s'est fait sa place dans la littérature, d'Homère à Jack London, de Romain Gary à Roger Grenier.
    Comment s'y inscrire sans que jamais la notion d'antropomorphisme n'y soit ou que le mot de fidélité soit donné en partage ?

  • L'île aux troncs

    Michel Jullien

    • Verdier
    • 23 Août 2018

    Mai 1945, les troupes soviétiques hissent le drapeau rouge sur le toit du Reichstag, à Berlin. Trois années passent et partout dans les rues de Leningrad traînent des vétérans, héros déchus, patriotes aux bravoures affadies, des "rabroués de l'armée", une jeunesse physiquement injuriée qui ternit les lendemains de la victoire. Une partie de ces parasites sera reléguée à Valaam, une île de Carélie perdue sur le plus grand des lacs d'Europe.
    Le livre s'ouvre sur un travelling de la petite communauté insulaire avant de se fixer sur deux protagonistes, Kotik et Piotr, amis comme cochons. Tout les rapproche, les dates, leur âge, leurs médailles et blessures, l'élan soviétique, leur jeunesse avortée, leur pension de vétérans, la vodka, mais plus encore. Confinés sur l'île, les deux compères vouent un culte à Natalia Mekline, une aviatrice (1922-2005), une héroïne inaccessible et soeur.
    Ils connaissent ses bravoures, ils possèdent d'elle une photographie qu'ils déplient chaque soir ; un rituel. Après quatre ans de proscription sur l'île de Valaam, Kotik et Piotr nourrissent le projet de quitter la colonie, de traverser le lac pour aller lui rendre hommage. Leur équipée est prête, les voilà partis...

  • Rompant avec une tradition qui décrit latmosphère monacale des ateliers de copistes du Moyen Âge, ce roman met en scène un scribe très laïque, Raoulet dOrléans personnage réel, il fut lun des copistes attitrés de Charles V , bon vivant, hâbleur, peu chatouilleux sur les mystères de la religion.
    Animant un atelier familial au cur de Paris, actuelle rue Boutebrie, il a pourtant copié des bibles à tour de bras mais, incapable détablir le silence et de se concentrer très longtemps sur ses rectangles de parchemin, il a pour habitude de fréquenter les tripots des barrières, ceux de Montfaucon notamment, le grand gibet de Paris.
    Au-delà de lintrigue qui se noue autour dun mystérieux faussaire venu simmiscer dans les commandes royales de Raoulet, ce roman en fome de parabole médiévale restitue lombre de limprimerie qui plane sur le siècle et suggère une méditation sur lavènement contemporain du numérique.

  • Les combarelles

    Michel Jullien

    En marge de son oeuvre romanesque menée chez Verdier, Michel Jullien nous donne avec Les Combarelles une réflexion sur les grottes ornées du Paléolithique sous forme d'essai, d'échappée, de rêverie chargée de cette tendresse liée à son approche stylistique.
    La compréhension que nous avons des grottes ornées n'a pas deux siècles. Elle remonte à la découverte d'Altamira (1879) puis des Combarelles (1901). L'étude de l'art rupestre en est aux prémices. Pas d'Aristote ou de Ptolémée, de Kepler, de Galilée, pas de Copernic, de Newton, aucun jalon. De plein fouet les grottes se sont ouvertes au regard, sans autre forme d'annonce.
    S'il fait appel à un corpus d'une vingtaine de grottes peintes, s'il convoque les figures majeures de la préhistoire (l'abbé Breuil, André Leroi-Gourhan, Jean Clottes), son texte convoque des figures littéraires, variées. Homère voisine avec Balzac, Rabelais avec Roger Caillois, voici Ka$a et Pierre Gascar, Bachelard et Jean-Christophe Bailly. Voici encore Fellini, Jean Vigo et William Fox Talbot, voici des hommes politiques, des sportifs de tout bord. Et voilà des musiques, du jazz et des sonates, du blues et des motets...
    Mais principalement, il tisse son texte à partir d'un corpus iconographique encore plus inattendu, mêlant le bestiaire magdalénien à des images qui sont autant d'icônes et de surprises : celles de la Nasa envoyées dans l'espace dans les années 1970, celle d'Hiroshima après la catastrophe, des dessins de Hugo, des images pionnières de la photographie, les corps de Pompéi, les chevaux de Géricault, une foison iconographique intriquée à son propos, déconcertant le lecteur comme les oeuvres pariétales saisissent le visiteur des cavernes. Autant d'intuitions fulgurantes qui font la pensée!

  • LIias vit avec sa mère, au bord de la mer, à proximité d'un petit village de Crète. Il est excellent garagiste mais n'aime dépanner que les camions qui, régulièrement, échouent à passer le virage auprès duquel se trouve leur maison. Chaque soir, sur son bateau à moteur, il part pêcher au large.
    LIias est sourd et muet comme sa mère et en conséquence, privé du langage.
    Mais il n'a pas renoncé, n'a pas acquiescé à ce manque - quoiqu'il ne tire, de ce dénuement originel, aucune aigreur, aucune tristesse ni révolte.
    Son esprit est le théâtre d'un foisonnement de richesses sensibles et d'imaginations inouïes.
    Et c'est dans un corps à corps patient avec la matière, les objets ou les éléments, dans un échange improbable avec sa mère (elle est aussi atteinte de sénilité) qu'il trouve de quoi inventer des gestes et des rituels dont la beauté - portée par la précision éblouissante de l'écriture -, est à la fois simple et extravagante, terriblement touchante.
    « Le premier soir d'octobre, grand denté, c'est un mérou bombé sur le billot, en bascule, ocelles arides, robe de pus, l'ouïe avachie, l'oeil spermatique, les rayons épineux de sa queue agglutinés, les barbilles indignées au pourtour des lèvres, les crépines de sa ligne dorsale mouillées d'air, cette colle, un mérou roulant sa carcasse d'un bord à l'autre de la planche sous les manipulations de brosse d'Ilias. Il n'est pas le premier à la planche. »


  • à travers une suite de quinze textes courts, michel jullien propose une quête du toucher, il évoque le souvenir de sensations issues de l'enfance, communément partagées et souvent oubliées.
    comme tempo, il est donné que l'ennui fut un apprentissage inéluctable avec lequel l'enfant devait compter. pour mieux y faire face, afin de le tromper, de contrecarrer l'attente, il crée un univers clos dans lequel s'établissent des connivences particulières, des "compagnies tactiles" : avec un aimant, un vélo, une clarinette démontée, une machine à écrire, une bougie de voiture, l'algue, la figue.
    autant de variations sur les fétiches qui ont sa faveur. avec eux, il construit des conversations hésitantes, menées à voix basse, des dialogues intimes, des modulations sensuelles. ces objets, ces matières formant des mondes aimés, sont à ce point disséqués que les quinze pièces introspectives constituant ce recueil - qui n'est pas sans rappeler la manière de ponge - finissent par former elles-mêmes des objets palpables : à son tour la lecture devient tactile.


  • Qu'elle s'exalte dans la gloire ou se dissolve dans la déchéance, la dignité humaine ne va pas sans une part d'absurde, d'ironie saugrenue, de dérision subsidiaire. C'est ce que relève Bernanos lorsqu'il affirme que " le ridicule n'est jamais très éloigné du sublime ". Dans une suite de tableaux aussi tendres que cruels, Michel Jullien décline cette loi en l'appliquant à une galerie de héros des siècles passés. Hommes, femmes, enfants, animaux se débattent sous nos yeux, en plein risible, lorsque vacille leur destin, quand s'interrompt pour eux l'agitation vaine du monde. Ovide chez les Barbares, Sarah Bernhardt amputée face à Roald Amundsen conquérant du pôle Sud, l'éléphant neurasthénique de Léon X enfermé au Vatican, un condamné devenu appât des sauvages sur la route des Indes, l'athlète Astylos de Crotone voué à l'anathème par ses concitoyens... toute une humanité qui, face à l'adversité du monde - guerre, racisme, ostracisme, exil, maladie - ou en quête de prodiges dérisoires ou admirables, tantôt s'effondre, s'efface ou enchérit, tantôt consent à sa condition.

  • Sinaï et Syrie : souvenirs bibliques et chrétiens / par le R. P. M. Jullien,...
    Date de l'édition originale : 1893 Le présent ouvrage s'inscrit dans une politique de conservation patrimoniale des ouvrages de la littérature Française mise en place avec la BNF.
    HACHETTE LIVRE et la BNF proposent ainsi un catalogue de titres indisponibles, la BNF ayant numérisé ces oeuvres et HACHETTE LIVRE les imprimant à la demande.
    Certains de ces ouvrages reflètent des courants de pensée caractéristiques de leur époque, mais qui seraient aujourd'hui jugés condamnables.
    Ils n'en appartiennent pas moins à l'histoire des idées en France et sont susceptibles de présenter un intérêt scientifique ou historique.
    Le sens de notre démarche éditoriale consiste ainsi à permettre l'accès à ces oeuvres sans pour autant que nous en cautionnions en aucune façon le contenu.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Sinaï et Syrie, souvenirs bibliques et chrétiens, par le R. P. M. Jullien,... http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5812691q

  • L'Égypte, souvenirs bibliques et chrétiens / par le R. P. M. Jullien,...
    Date de l'édition originale : 1891 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Voyage aux déserts de Scété et de Nitrie à la recherche de l'arbre sorti du bois sec que l'abbé Jean arrosa avec tant de travail et d'assiduité / par le R. P. Michel Jullien,...
    Date de l'édition originale : 1882 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

    1 autre édition :

  • Rompant avec une tradition qui décrit latmosphère monacale des ateliers de copistes du Moyen Âge, ce roman met en scène un scribe très laïque, Raoulet dOrléans personnage réel, il fut lun des copistes attitrés de Charles V , bon vivant, hâbleur, peu chatouilleux sur les mystères de la religion.
    Animant un atelier familial au cur de Paris, actuelle rue Boutebrie, il a pourtant copié des bibles à tour de bras mais, incapable détablir le silence et de se concentrer très longtemps sur ses rectangles de parchemin, il a pour habitude de fréquenter les tripots des barrières, ceux de Montfaucon notamment, le grand gibet de Paris.
    Au-delà de lintrigue qui se noue autour dun mystérieux faussaire venu simmiscer dans les commandes royales de Raoulet, ce roman en fome de parabole médiévale restitue lombre de limprimerie qui plane sur le siècle et suggère une méditation sur lavènement contemporain du numérique.

  • Conçus pour faciliter aussi bien l'apprentissage que la révision, les Mini Manuels proposent un cours concis richement illustré avec des exemples et des méthodes pour vous accompagner jusqu'à l'examen. Des exercices, tous corrigés, complètent le cours.

    Cette nouvelle édition présente en  7 chapitres les concepts et connaissances de base sur la cellule vivante. Son organisation intime, ainsi que les mécanismes de signalisation et de régulation qui contrôlent le cycle et la mort cellulaire sont abordés de façon simple et actualisée. Une attention spéciale est accordée aux cellules souches et aux mécanismes conduisant à la cellule tumorale et au cancer.

  • Conçus pour faciliter aussi bien l'apprentissage que la révision, les Mini Manuels proposent un cours concis richement illustré avec des exemples et des méthodes pour vous accompagner jusqu'à l'examen. Des exercices, tous corrigés, complètent le cours.
    L'ouvrage propose un aperçu des différentes approches de l'individu, des populations et de l'évolution à l'échelle moléculaire. Cette nouvelle édition prend en compte les dernières avancées d'une discipline devenue aujourd'hui essentielle dans tout cursus de formation en biologie.

  • Décrochage scolaire, absentéisme, éducation à domicile, école privée hors contrat, de l'éducation séparée à l'inclusion scolaire, les refus d'école interrogent de façon pressante le monde éducatif contemporain.
    C'est sur leur histoire longue, complexe, et jusqu'alors méconnue, que ce livre propose de revenir. Dans une logique interdisciplinaire, l'ouvrage montre la multiplicité des formes et des significations des refus d'école, ainsi que l'attitude et les réponses de l'État éducateur face à ces diverses conduites contestataires. Il questionne les résistances à l'ordre scolaire, les refus de la forme de l'école, la mise en place de dispositifs éducatifs alternatifs, ou encore la nature du débat public. Au-delà des acteurs et chercheurs de l'éducation, ce sujet sensible interpelle la société tout entière, car il questionne les principes fondamentaux de notre système éducatif.

  • Toma et tibo sont deux garçons, l'un vit ici, l'autre là-bas.
    Un jour, ils doivent enfiler l'habit militaire et se retrouver, face à face, à la guerre. ils se ressemblaient comme des frères et ne le savaient pas. ni tibo ni toma.

  • Brognon Rollin - L'avant-dernière version de la réalité Textes : Jean-Michel Attal, Julien Blanpied, Anne Ellegood, Eric Fassin, Axelle Grégoire, Lucien Kayser, Frank Lamy, Pierre-Olivier Rollin 256 pages Bilingue français-anglais 200 reproductions Format : 23 x 17 cm Broché Graphisme : Granduchy (Fred Thouillot) Editions du MAC VAL - En coédition avec le BPS22 Musée d'art de la Province de Hainaut ISBN : 978-2-900450-10-9 Office : 20 août 2020 25 euros Le MAC VAL propose la première exposition monographique muséale du duo d'artistes Brognon Rollin (né-e-s respectivement en 1978 et 1980, en Belgique et au Luxembourg), réunissant oeuvres existantes et nouvelles productions.
    L'avant-dernière version de la réalité : derrière ce titre, emprunté à Borges, se développe une interrogation simple et néanmoins vertigineuse... Le réel existe-t-il en dehors de ses représentations ? Qu'en est-il du temps et de sa perception ? De sa relativité ? De sa dimension spatiale ? Comment donner forme à l'expérience de la durée ? De l'attente ? Du suspendu ? De l'équilibre ? Les projets de Brognon Rollin condensent des narrations enchevêtrées qui s'inscrivent dans l'histoire de l'art minimal et conceptuel.
    Combinant symboliques, faits, objets, anecdotes, a priori disjoints et parfois rocambolesques, les oeuvres sont fortement polysémiques, supports à dérouler des lignes de fuite empreintes de mélancolie et de poésie. Ce que l'on voit n'est que la partie émergée de l'iceberg. Une horloge se fige à l'approche du spectateur dans l'espace contraint d'une cellule, un line sitter occupe l'espace du musée jusqu'au départ volontaire d'une personne en fin de vie, le duo décalque l'île de Gorée à échelle 1 pour l'enfermer fragment par fragment dans une étagère, des enfants calculent le juste emplacement du rond central d'un terrain de foot à la géométrie contrariée à Jérusalem...
    Attente, enfermement, statu quo et fragilité des frontières sont au coeur des obsessions des artistes, les conduisant à explorer les espaces intermédiaires : addictions, prisons, îles... Le duo, en déplaçant ces curseurs, en mobilisant un changement de perspective, postule qu'une chute peut ressembler à un envol et inversement. Entre Philip K. Dick, Stefan Zweig et Jorge Luis Borges, Brognon Rollin explorent les interstices du temps.
    Les oeuvres de l'exposition se donnent à expérimenter comme autant de failles spatio-temporelles, engageant au final une méditation sur la disparition programmée de toute chose. Riche de nombreuses contributions, en coédition avec le Musée d'art de la Province de Hainaut, le BPS22 à Charleroi, qui présentera une exposition du duo à l'automne 2021, le catalogue, première publication rétrospective des artistes en France, documentera toutes les oeuvres présentées dans les deux lieux, irradiant l'ensemble de leur production.
    Exposition au MAC VAL : 7 mars-30 août 2020

  • Plus gros que le chevreuil, moins rochassier que le bouquetin, mais de cette même famille des ongulés, le chamois est le seigneur de la montagne.
    Qu'il pleuve, neige ou gèle, effronté il défie l'hiver. Lors des grosses chaleurs estivales il sait exploiter les versants nord, les combes fraîches où persistent des névés, évitant par là même le tumulte des randonneurs et autres parapentistes ou vététistes.
    Dans une première édition les auteurs ont insisté sur ses formidables adaptations à vivre là-haut, où la terre touche le ciel. Des résultats d'études et recherches conduites dans la réserve nationale de chasse et de faune sauvage des Bauges leur ont permis de préciser des aspects de sa biologie et de son écologie.
    Dans cette réédition, l'iconographie a été enrichie et des témoignages rares d'observations de mise bas ou de tête à tête chamois-lynx sont rapportés. Les premiers résultats de récentes études de l'éthologie de l'espèce, conduites par l'Office national de la chasse et le CNRS grâce à des techniques de suivis d'animaux équipés de GPS, sont présentés en exclusivité.
    Les auteurs ont de plus essayé de comprendre pourquoi et comment certains individus vivaient exclusivement en zone forestière.
    Enfin le biologiste et le photographe ont conjugué leurs efforts pour produire un ouvrage de vulgarisation scientifique, à plusieurs niveaux de lecture dans lequel l'image complète le texte.

  • Le présent ouvrage offre sur un plateau 20 des meilleurs fromages artisanaux du pays. Bleu de Scailton, Pavé de Soignies, Keiems Bloempje, Bleu de Achel... Julien Hazard et Michel Verlinden ont sillonné les routes pour en raconter la crémeuse histoire. Ils ont choisi de donner la parole à tous ceux qui consacrent leur vie à l'amour du bon produit en version lait cru.Fromages d'artisans en Belgique ne fait pas seulement place aux producteurs, à la fabrication, aux animaux sans lesquels il n'y aurait rien, cet opus livre toutes les astuces et recettes pour savourer ces délices comme il se doit. Le vin qu'il faut, la bière adéquate, on vous dit même le meilleur pain pour une petite dégustation entre épicuriens.
    />

  • Un manuel de SVT cycle 4 pour enseigner en toute liberté :
    -Un livret pour l'enseignant avec le questionnement des activités et une proposition de progression et de fils rouges sur les 3 années du cycle.
    - En accompagnement, la banque de ressources SVTice pour enrichir et personnaliser ses séances.

    Un manuel structuré selon les trois thèmes du programme :
    - Des ouvertures de chapitre en lien avec l'art (mise en oeuvre du parcours PEAC).
    - Une centaine d'activités avec repère de niveau.
    - Un essentiel découpé par niveau de classe et un schéma bilan de fin de cycle.
    - Des exercices pour travailler connaissances et compétences.

    En plus :
    - Des aides pour la réalisation des EPI.
    /> - Des présentations de métiers liés aux SVT (mise en oeuvre du parcours Avenir).
    - Des fiches méthodes et techniques.

  • Avec « Zone Frontière, Figueras », recueil de nouvelles dans le triangle Toulouse- Perpignan-Catalogne l'auteur nous plonge dans ces années 70-80 où la guerre d'Espagne tisse encore des rancoeurs et des désespoirs à peine taris. Ses héros sont désenchantés, prêts à tout risquer pour une seconde vie.
    Et tous veulent une revanche et cherchent les quelques pièces qui manquent au puzzle.
    Un puzzle qui représente une scène de chasse mais auquel on a trouvé un curieux titre, il s'appelle : la vie. Il y a un peu de rouge et beaucoup de gris, en différentes nuances très difficiles à assembler. Et tous voient les pièces briller dans un fourgon blindé, une mallette de billets, le châtiment d'un traitre. Ils les tiennent enfin mais ce ne sont pas les bonnes, elles ne se montent pas ou il en manque. Ils continuent et peut-être ne vont-ils rien trouver, jamais. N'importe.
    Collectionnons les histoires. Aucune ne dit la vérité mais elles nous rendent patients, comme le sultan des contes...

  • Le Guide de l'expertise judiciaire est l'outil complet et pratique accessible tant aux scientifiques et techniciens qui font les expertises qu'aux juristes qui les demandent et les utilisent.

    Cette édition est une mise à jour radicale compte tenu de l'évolution des textes, de la jurisprudence et de la pratique.

    La première partie est consacrée à l'expert et à son statut ; elle contient tout ce que les experts et les aspirants au titre d'expert doivent savoir sur l'inscription et la réinscription sur les listes et les tableaux ainsi que sur leur statut, entendu au sens le plus large possible.

    La seconde partie est consacrée à l'expertise proprement dite ; elle étudie séparément les expertises ordonnées par les juridictions civiles, pénales et administratives pour permettre à chacun de trouver rapidement les renseignements qui lui seront utiles.

  • Partez à la découverte des plus beaux vol-randos de France. Depuis le littoral corse jusqu'aux magnifiques alpages de la Haute-Savoie, en passant par les volcans endormis du Massif Central, ce guide vous donnera toutes les infos utiles pour parcourir et survoler les plus beaux massifs français. Que ce soit pour une courte montée à la fraîche, pour une grosse journée avec 1400 m de dénivelé au programme, ou pour une petite balade de fin d'après-midi suivie d'un vol au soleil couchant, il n'y a plus qu'à prendre la météo !

empty