Roy Jacobsen

  • Mer blanche

    Roy Jacobsen

    « Le ciel était gris, il neigeait légèrement et paisiblement, il n'y avait pas un bateau en mer, mais sans cesse le bruit des oiseaux et les cris qui venaient de l'intérieur d'elle-même. » Novembre 1944. Le MS Rigel, qui transporte des troupes allemandes et des prisonniers russes, est coulé au nord de la Norvège. L'un des naufragés échoue sur les rives de Barrøy, une petite île déserte où vit Ingrid. Cachant sa présence à l'occupant, la jeune femme le soigne et l'arrache à la mort. Tous deux vont s'aimer dans l'intimité des longs mois d'hiver. Mais la guerre finit par les rattraper...
    Après le succès des Invisibles, Roy Jacobsen met en scène, avec une force et une poésie rares, une histoire d'amour et de survie dans ce lieu hors du temps que vient troubler l'Histoire.

  • « Le pays se lavait les mains. Oui, et même un grand nombre de ceux qui avaient vraiment fait quelque chose savaient qu'ils auraient pu faire davantage, et ils n'avaient pas envie qu'on le leur rappelle. » Pendant la guerre, Ingrid Barrøy avait sauvé, soigné et aimé Alexander, un Russe survivant du naufrage du Rigel, qui avait coulé au large des côtes du Helgeland. De cet amour aussi bref que libre était née une petite fille, Kaja. Début 1946, la guerre est terminée, Kaja a dix mois, et Ingrid décide, contre l'avis de tous, de partir à la recherche de celui qu'elle présente comme son « homme ». Avec sa fille sur le dos et la valise à la main, elle va suivre Alexander à la trace dans toute la Norvège, d'une ferme à une autre, d'une gare à l'autre, de pêcheur en passeur, de bûcheron en médecin.
    Les yeux du Rigel est le troisième volume de la trilogie consacrée à Ingrid Barrøy. C'est le voyage d'une femme qui quitte son île pour la terre ferme, la forêt, les villes et même l'étranger, et qui rentre dans son île, après avoir croisé des hommes et des femmes pleins de cicatrices extérieures et de blessures internes, dans une Norvège qui, si elle n'est plus ravagée par la guerre, n'est pas en paix avec elle-même. On retrouve ici tout le talent de Roy Jacobsen, qui sait si bien mêler avec force et poésie la grande Histoire et les destins de gens modestes, ainsi que les ombres du passé.

  • Les invisibles

    Roy Jacobsen

    «Ils ne quitteront jamais Barrøy, c'est une idée impossible, on ne sait pas que, lorsque l'on vit sur une île, on n'en part jamais, on ne sait pas qu'une île s'accroche à ce qu'elle a, de toutes ses forces.» Ingrid Barrøy grandit sur une île minuscule au nord de la Norvège au-dessous des Lofoten. Avec son père, la mer est leur aventure. Entre la pêche, les tempêtes et un extrême dénuement, elle possède les saisons, les oiseaux et l'horizon. Mais face à cette nature hostile et magnifique, les enfants sont parfois forcés de grandir vite. Sous la pression des éléments, les vies de ces invisibles deviennent des destinées.

  • Nous sommes au début de la guerre russo-finlandaise en décembre 1939, à Suomussalmi, près de la frontière orientale de la Finlande. Un des villageois, Timmo, décide de rester lorsque les autorités militaires engagent une politique de la terre brûlée en mettant le feu à la quasi-totalité des maisons, afin de ne rien laisser aux troupes soviétiques dont l'avancée menace. Timmo vit un peu en marge de cette communauté, et on va donc le laisser faire. Il s'installe dans l'une des rares maisons encore intactes du village, puis, à l'arrivée des troupes russes, sera contraint de travailler pour eux : il est bûcheron, et avec les températures qui descendent jusqu'à moins quarante degrés, le bois est indispensable à la survie des troupes. Mais surtout, Timmo aura à s'occuper d'un petit groupe de soldats russes que l'on installe avec lui, et c'est cette relation tissée entre eux par les ennemis, malgré les problèmes linguistiques, qui est au coeur du livre. La méfiance, la nécessité de s'entraider pour survivre, l'hostilité de principe et finalement des sentiments fraternels, voire d'amitié, ponctuent le quotidien de ce petit groupe. Timmo est-il en train de pactiser avec l'ennemi ? L'écriture de Jacobsen est d'une grande simplicité, mais aussi d'une vraie efficacité. On suit avec passion cette aventure un peu improbable d'un homme pris dans les contradictions de la guerre. Toute l'action se déroule dans un village presque entièrement brûlé, sous la neige et dans des conditions climatiques très dures, et Jacobsen parvient avec peu de moyens à faire surgir sous nos yeux ce cadre inhabituel. Porté par un questionnement universel sur la fraternité et les valeurs humaniste en temps de guerre, Les bûcherons est un roman émouvant et juste, une vraie découverte.

  • Le prodige

    Roy Jacobsen

    Finn, le narrateur du Prodige, est encore un petit garçon quand sa vie bascule brutalement. Sa mère lui annonce l'arrivée d'une demi-soeur dont il ignorait l'existence. Il n'a en fait même pas le moindre souvenir de son père, qui avait quitté le foyer pour vivre avec une autre femme avant de mourir dans un accident. Alors, comment comprendre cette petite fille étrange de six ans qui s'installe tout à coup avec lui et sa mère dans leur modeste appartement de la banlieue d'Oslo? Linda parle à peine, et il faut en plus louer une chambre à un inconnu pour faire face aux dépenses supplémentaires... Entre la présence de cet homme, Kristian, et celle de la petite soeur, Finn change de regard sur le monde qui l'entoure. Sans forcément le comprendre, il est en train de laisser son enfance derrière lui.
    Dans un roman de formation juste et émouvant, Roy Jacobsen parvient non seulement à prêter sa voix à un garçon au seuil de l'adolescence, mais il nous fait aussi revivre les années soixante, et les changements de société de cette époque dont nous sommes encore les héritiers aujourd'hui.

  • THE UNSEEN

    Roy Jacobsen

    @2@@20@Shortlisted for the Man Booker International Prize 2017@21@@3@@2@@18@Nobody can leave an island. An island is a cosmos in a nutshell, where the stars slumber in the grass beneath the snow. But occasionally someone tries . . . @19@@3@@2@Ingrid Barroy is born on an island that bears her name - a holdfast for a single family, their livestock, their crops, their hopes and dreams.@3@@2@Her father dreams of building a quay that will connect them to the mainland, but closer ties to the wider world come at a price. Her mother has her own dreams - more children, a smaller island, a different life - and there is one question Ingrid must never ask her.@3@@2@Island life is hard, a living scratched from the dirt or trawled from the sea, so when Ingrid comes of age, she is sent to the mainland to work for one of the wealthy families on the coast.@3@@2@But Norway too is waking up to a wider world, a modern world that is capricious and can be cruel. Tragedy strikes, and Ingrid must fight to protect the home she thought she had left behind.@3@@2@@20@Translated from the Norwegian by Don Bartlett and Don Shaw@21@@3@

  • Nobody can leave an island. An island is a cosmos in a nutshell, where the stars slumber in the grass beneath the snow. But occasionally someone tries . . . Ingrid Barroy is born on an island that bears her name - a holdfast for a single family, their livestock, their crops, their hopes and dreams.Her father dreams of building a quay that will connect them to the mainland, but closer ties to the wider world come at a price. Her mother has her own dreams - more children, a smaller island, a different life - and there is one question Ingrid must never ask her.Island life is hard, a living scratched from the dirt or trawled from the sea, so when Ingrid comes of age, she is sent to the mainland to work for one of the wealthy families on the coast.But Norway too is waking up to a wider world, a modern world that is capricious and can be cruel. Tragedy strikes, and Ingrid must fight to protect the home she thought she had left behind.

  • 'A compact and compelling novel by an iconic Norwegian writer...[and] thanks to Don Bartlett and Don Shaw's crisp translation, we see it obliquely' - IndependentSet in Finland in 1939, this is the story of one man who remains in his home town when everyone else has fled, burning down their houses in their wake, before the invading Russians arrive. Timo remains behind because he can't imagine life anywhere else, doing anything else besides felling the trees near his home. This is a novel about belonging - a tale of powerful and forbidden friendships forged during a war, of unexpected bravery and astonishing survival instincts.
    The Burnt-Out Town of Miracles is not a novel about war, but about the lives of ordinary people dragged into war, each of whom only wants to find the path back home. Roy Jacobsen uses the dramatic natural landscape of light and darkness, fire-blazing heat and life-robbing cold to spectacular effect.

  • Finn lives with his mother in a working-class suburb of Oslo. It is 1961, before oil, before anyone had any money at all. One day a mysterious half-sister appears, turning their lives upside down - why is she so different from every other child? When his mother takes a lodge, Finn is enthralled by the bad language and Bakelite T.V. he brings with him, but the newcomer has his own plans for the family. And throughout the long summer, Finn cannot help feeling his mother is keeping a powerful secret from him, pushing them further and further apart.

  • Can Germany's finest general and a father's love save the doomed 6th Army at Stalingrad?

  • Découvrez le scénario du film Le Guerrier silencieux
    Pendant des années, One-Eye, un guerrier muet et sauvage, fut le prisonnier de Barde, redoutable chef de clan. Grâce à l'aide d'un enfant, Are, il parvient à tuer son geôlier et ils s'échappent ensemble, s'embarquant pour un voyage au coeur des ténèbres...

empty