Bandes dessinées

  • Fin 1862, Charles Lutwidge Dodgson, assistant de faculté au Church College d'Oxford, offre en cadeau de Noël à Alice, un des trois filles du doyen, le manuscrit d'un récit fantasque racontant les aventures d'une petite fille tombée au centre de la Terre. Augmenté, le texte sera publié en 1865 sous le pseudonyme de Lewis Carroll. Edition du manuscrit d'origine avec texte et illustrations.

  • Les Aventures d'Alice au pays des merveilles (titre original : Alice's Adventures in Wonderland), fréquemment abrégé en Alice au pays des merveilles, est un roman écrit en 1865 par Lewis Carroll (nom de plume de Charles Lutwidge Dodgson).
    À l'heure de commémorer les 150 ans du roman, cette très belle édition inédite, traduite par Henri Parisot, propose une immersion singulière : au fil du récit, les images s'imprègnent d'une envoûtante fantaisie baroque. Grâce à différentes techniques (gouache, huile et aquarelle), Benjamin Lacombe - auteur phare de la nouvelle illustration française - offre une dimension graphique surréaliste et subversive à un grand classique de la littérature anglaise.

  • Après une très belle édition illustrée d'"Alice au pays des merveilles", Benjamin Lacombe sublime la distorsion du temps et de l'espace avec "De l'autre côté du miroir".
    Dans cette suite directe du chef-d'oeuvre de Lewis Carroll (traduite par Henri Parisot), Alice décide de passer "de l'autre côté du miroir" et s'y métamorphose ! De pion, elle deviendra reine. Le monde du miroir se présente comme un monde inversé. L'espace et le temps y sont mis à mal...
    Il faut courir très vite pour rester sur place ! Certaines pages se déplient à la façon d'un plateau de jeu d'échec et accompagnent la bascule d'une dimension à l'autre ; décors, personnages évoluent littéralement. Benjamin Lacombe se délecte en proposant ainsi une vision, une interprétation singulière de la beauté étrange d'un monde, bercé par un délicieux mélange de poésie, d'humour et de non-sens, qui vise implicitement à former les plus jeunes.

  • Après Les Contes Macabres par Benjamin Lacombe, la collection Métamorphose vous propose une édition illustrée du second chef d'oeuvre de Lewis Carroll : Alice, à travers le miroir par LostFish, préfacée par l'un des maîtres du Lowbrow Art, Trevor Brown !
    Talentueuse illustratrice, LostFish commence son parcours créatif comme character designer freelance, mais se tourne rapidement vers un univers plus artistique, en créant des peintures digitales. Ses infl uences sont surtout classiques, inspirées des peintres fl amands et de l'art du XIXe siècle, aussi bien en peinture qu'en photographie. La femme poupée est un thème qu'elle exploite dans chacun de ses travaux, des visages enfantins au regard lointain, des postures fi gées ou disloquées ; des jeunes fi lles étranges et parfois dérangeantes, mi-femmes, mi-enfants.
    C'est donc naturellement que son choix s'est tourné vers Alice, à travers le miroir, un roman placé sous le signe de la féerie, mais qui n'en conserve que l'apparence...

  • Guillaume Sorel aborde un autre classique incontournable de la littérature fantastique, sous la forme de l'illustration du texte intégral. Il nous propose une interprétation d'Alice loin de la sage petite fille de Walt Disney, avec une trogne de chipie fidèle au texte de Lewis Caroll. 30 illustrations originales, où l'on retrouve toutes les scènes attendues : la chute dans le terrier, la montée des eaux, les conseils de la chenille, et bien sûr le lapin blanc en retard.

  • Ce coffret à l'élégance mystérieuse propose, sous la forme de deux éditions exceptionnelles, l'oeuvre majeure de Lewis Carroll, sublimement illustrée par Benjamin Lacombe ! "Alice au pays des merveilles" et "De l'autre côté du miroir" sont restés très populaires aussi bien auprès des enfants que des adultes. Une oeuvre à la croisée des âges et du fantastique.

  • Poème de 141 quatrains, La Chasse au Snark n'a cessé de fasciner petits et grands depuis sa publication en avril 1876. À ceux qui voyaient dans ce récit en vers une allégorie de la quête du bonheur ou de la célébrité, Carroll répondait : " J'ai bien peur de n'avoir voulu dire que des inepties ! " En substance, les huit parties qui composent ce texte, les huit " crises ", racontent les aventures d'un équipage de quelques hurluberlus (l'homme à la cloche, un avocat, un banquier, un marchant de bonnets, un agent de change, un champion de billard, un castor et un boulanger/boucher nommé " Machinchouette ") partis en mer à la recherche d'une créature chimérique : le Snark, mot-valise qui contracte (sans doute) les deux mots de shark (le requin) et de snail (l'escargot).
    Durant cette chasse, ils débarqueront dans l'île du Jabberwocky et s'emploieront à capturer la bête : ils le " traqueront avec des gobelets ", le " poursuivront avec des fourches et de l'espoir ", le " menaceront avec une action de chemin de fer ", et le " charmeront avec des sourires et du savon ". L'Avocat rêvera une parodie de procès, le Banquier mourra croqué par un Bandersnatch, et Machinchouette s'évanouira au moment de découvrir que le Snark qu'il avait fièrement dépisté se trouvait être un Boojum. Espèce autrement dangereuse, " voyez-vous ".
    Durant toute cette épopée, le lecteur est engagé dans quantités de jeux de mots et de sonorités, dont la traduction d'Aragon (1929), extrêmement ludique et accessible, offre de miraculeuses équivalences. Sans doute parce qu'il voyait une " nécessité à traduire même le non-sens ".
    Ce texte est aujourd'hui mis en images, à la manière d'un roman graphique, par l'illustrateur canadien Mahendra Singh.

  • «À quoi peut servir un livre sans images ni dialogues ?» demande Alice.
    Une interrogation à laquelle répondent Leah Moore, John Reppion et Erica Awano dans cette adaptation de grande qualité, alors que le fi lm de Tim Burton arrive sur les écrans.
    UNE SÉRIE EN 4 TOMES ET POUR TOUT PUBLIC QUI REGROUPE POUR LA PREMIÈRE FOIS ALICE AU PAYS DES MERVEILLES ET SA SUITE DIRECTE, À TRAVERS LE MIROIR.

empty