Littérature générale

  • Etc.

    Bernard Chambaz

    Etc. est le premier livre de poèmes que Bernard Chambaz a voulu construire après l'achèvement d'Eté en 2010. Il réunit cinq séquences autonomes mais qui se font écho et déclinent leurs variations, dans la lumière mélancolique d'un seul et même automne. Qu'il s'agisse de la méditation lexicale qui ouvre le ban, sur cet etcetera dans lequel l'auteur perçoit la lente dissolution de son été ; de la mort de Verlaine traversée par celle de Mathieu Bénézet, l'ami disparu ; d'un retour aux sources américaines ; d'un éloge de Robert Desnos ; ou d'un nouveau tombeau aux sonnets déconstruits, ironiquement intitulé « Du Bellay Du Balai » - le livre déroule ses strophes scandées avec une liberté et un sentiment d'inquiétude surmontée qui donnent à ces poèmes leur tonalité particulière. Ce qui n'empêche pas, bien au contraire, cette danse de l'intellect parmi les mots chère à Pound, dont Bernard Chambaz semble dans ce livre avoir retrouvé le secret.

  • « Il était une fois au coeur du vieux monde un étrange pays dont l'Histoire était si longue qu'on l'avait oubliée. Ce n'était qu'un immense désert de cailloux et d'épines qui venait mourir sur la rive des Syrtes. Sous le linceul de sable et de chardons reposaient des richesses inconnues et des ruines grandioses de cités de légende. Tous les chevaliers d'aventure qui avaient erré en ces lieux étaient passés comme de mauvais songes dans le bruit des canons et l'écho des batailles puis s'étaient évanouis dans les lointains de cendre. La ronde du soleil rythmait sans espérance la misérable vie des troupeaux et des hommes, lorsqu'un enfant naquit au foyer d'un berger. Un être hors du commun qui rêvait de changer le monde, de libérer ses frères de toutes les contraintes, de rappeler aux méchants la parole de Dieu et de restaurer la justice. Le ciel le gratifia de fleuves de pétrole, la fortune s'attacha à ses pas, la "baraka" le prit sous son aile. En quelques années, il bouscula les disciples d'Allah, provoqua l'Occident, inquiéta l'Orient, se joua de l'Afrique. Ses discours véhéments mobilisaient les foules, ses foucades déclenchaient sarcasmes et anathèmes. La rumeur l'accusa des pires turpitudes. Apôtre ou démon, poète ou démiurge, vers quel destin Moammar el Kadhafi, le berger des Syrtes, conduit-il son troupeau ? »

  • A la tête de Médecins sans frontières pendant douze ans, l'auteur dresse le paysage humanitaire international et décrit les rôles et les obligations de chaque acteur. Il parle des enjeux de ces actions, de la récupération par les politiques, du rôle des médias, etc. Pour lui, il est essentiel de savoir suspendre une action humanitaire lorsqu'elle se retourne contre l'objectif attendu.

  • Née avant la Révolution et morte sous la présidence du futur Napoléon III, Juliette Récamier, la Belle des Belles, est la pure incarnation de l'intelligence et du charme féminins. Par sa beauté, son raffinement, son sens de l'amitié, elle sut, tout au long de sa vie, rassembler ce que l'Europe comptait de mérites politiques, artistiques, littéraires et faire de son salon un lieu d'échange d'une qualité inégalée. Riche, avenante, d'une élégance discrète, vouée au blanc, Juliette connaît très tôt la renommée. Mariée à 15 ans, sa relation purement affectueuse avec le banquier Récamier, dont elle apprendra qu'il est son père, fait d'elle une femme célébrée sinon heureuse. Elle règne sur le Paris consulaire mais, sous l'Empire, elle lutte inlassablement en faveur de ses amis opposants au régime, notamment Mme de Staël et Benjamin Constant. Elle ne faiblit jamais et sa fidélité aux proscrits lui vaudra les rigueurs de l'exil. Sous la Restauration et la monarchie de Juillet, son rayonnement s'étend sur la brillante société qui se retrouve chez elle, à l'Abbaye-aux-Bois. Elle encourage la création et favorise l'éclosion de la pépinière Romantique, sous l'égide de Chateaubriand, qu'elle a su s'attacher et avec lequel elle forme, pendant trente ans, un couple éblouissant, légendaire : il la fera entrer dans l'immortalité en lui consacrant des pages inoubliables des Mémoires d'outre-tombe. « Celle qui fut la star de son temps méritait ce livre passionnant et peut-être définitif qui fait revivre toute une époque. » Jean d'Ormesson. Grand prix des lectrices de Elle 1987. Nouvelle édition revue et augmentée.

  • Une introduction à la culture chinoise classique replacée dans son cadre historico-géographique et décrite dans ses aspects les plus originaux : Etat non politique, idéologie confucianiste, vision du monde recomposée à travers le prisme de l'idéographie. L'essai se termine par un questionnement sur l'avenir de la sinité.

  • « Bouba est immobile au centre de la pièce, interdit. Il effectue deux pas en retrait et s'assied sur sa couche. En un mouvement de rage contenue, ses mains réduisent à rien le papier de la missive recommandée. Mêlée à cette rage sèche, une manière de désespoir, qui vient brûler ses lèvres, ses joues, son front. Bouba, en slip sur son lit-couche. Contemplant son habitation-cage. Ses mains continuent de froisser le chiffon de la lettre. Il vit dans une cage, en effet, et lui, peau noire, s'y accorde merveilleusement. Et lui, avec son odeur africaine, en est l'habitant rêvé, choisi. Bouba le Noir sur dix mètres carrés de logement indigne. Quatre murs qui suintent d'humidité pendant six mois de l'année, tandis que l'été, cela devient pareil à un marais : évaporations intenses, chaleurs lourdes, touffeurs malsaines accompagnées de pullulements d'insectes, haleines maladives descendant des étages pour se concentrer en épaisseurs presque palpables. »

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Roman consacré aux géants de l'agro-alimentaire, L'empereur de la faim, sous le manteau transparent de la fiction, est la saga authentique des grandes fortunes du grain et de la viande, des magnats du sucre et du beurre. Derrière eux ? Des dynasties, des alliances, des trahisons, des secrets d'alcôve et toute une clientèle de vassaux, de taupes, de fonctionnaires et d'hommes de main prêts à tout pour prendre leur part du gâteau. Comme toile de fond ? Quarante-cinq millions d'êtres qui meurent chaque année de faim : pour les uns une terrible question de survie, pour les autres une source d'argent inépuisable. Au fil de l'action L'empereur de la faim décrit pourquoi, comment "l'arme alimentaire" est devenue l'enjeu phénoménal de la lutte qui oppose l'Europe aux États-Unis. Une guerre faite de chantages, de pressions politiques, de paris, de bluffs, de pots de vin, avec d'un côté, le principal client solvable, l'U.R.S.S., de l'autre, un marché poubelle pour l'Europe, le tiers monde. Mais à trop tirer sur la ficelle les affameurs vont voir se dresser contre eux l'arme du désespoir : le terrorisme incarné par Nioro, un diplomate tiers-mondiste. Avec lui deux hommes chercheront à atteindre la tête du système : Antoine Cère, un journaliste, et Roy Barley, "envoyé spécial" de la Maison-Blanche. De ce monde de richesse et de coups de poker planétaires, ce roman à clefs, mené tambour battant, nous livre tous les secrets, y compris les dessous de cartes des grands marchés politico-économiques passés avec le Kremlin.

  • Vous êtes ici

    Chris Hadfield

    Imaginez un instant que vous puissiez embarquer dans la Station spatiale internationale (ISS) en orbite autour de notre globe... Un spectacle mirifique s'étend devant vous, mais vers où tourner votre premier regard ? La délicate plage de l'Espiguette en Camargue ou les déserts de sel d'Iran ? Les mines de charbon à ciel ouvert du Kazakhstan ou le sompteux ruban du Nil ? C'est à un véritable festival de couleurs, de formes et de textures que la star des missions spatiales Chris Hadfield nous convie. Sa promesse ? Partager ses émotions en 150 photos d'une beauté et d'une richesse inouïes... À qui sait l'observer, la surface de notre planète révèle au fil des pages les forces naturelles et les changements à l'oeuvre, et aussi l'omniprésent impact de l'homme. Une façon inédite de réapprendre à aimer le monde qui nous entoure.

  • « Chez moi, c'est à dire chez les Soninkés du Mali, le soleil est très piquant. Il fait bien plus chaud qu'en France, mais on n'est pas mal, il y a du vent, et dans mon village il y a beaucoup plus d'eau qu'à Négali. On a des arbres et la terre est noire, on peut y cultiver le riz, car ça ne sèche pas. Les montagnes sont du côté de Mogarenio, un peu plus loin. Je pensais que c'étaient les montagnes les plus hautes du monde, et quand on m'a dit qu'en France il existait des montagnes plus hautes que chez moi, je n'ai pu le croire. La première saison est celle des cultures parce qu'il pleut. La deuxième saison n'a pas de pluies mais la terre reste un peu mouillée, et il fait toujours frais. Là où je suis née, la sécheresse n'est jamais terrible. C'est différent de Yélimané qui est bien plus connu, mais qui n'est pas un endroit pour construire une maison. Nous, on ne parle pas de Sahel, mais les Français en parlent souvent. Je viens de là, je suis une Soninké du Mali. » Cette femme qui parle est à Paris depuis seize ans. Elle correspond avec son village natal au moyen de cassettes vidéo. Elle organise chez elle des réunions Tupperware. Grâce à elle, deux mondes tentent de dialoguer. Sa parole, naïve, savoureuse, tient de la fable et de l'avertissement. Sa vie, dit-elle, ressemble à un film. Nous en sommes, plus que les témoins, les acteurs. Par le truchement de Catherine Vigor, elle s'adresse à nous, en direct, jusqu'au coeur.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Derrière quelques brides d'autobiographie, Marianne Kohler raconte son parcours spirituel. Elle explique son cheminement vers la conquête de la spiritualité à travers le récit des différentes expériences humaines qu'elle a vécues, des voyages qu'elle a fait en Inde, de son initiation au bouddhisme et des gourous célèbres qu'elles a rencontrés.

  • Mettre un tigre dans son salon : ce vieux rêve d'enfant, le riche propriétaire de l'île de Scippioni l'a enfin réalisé. Et pour célébrer l'événement, il a convié dans sa villa le gratin du show-biz... Week-end mondain en perspective ! Adélaïde Bullaid, la ravissante zoologue qui a capturé le fauve, est l'héroïne du jour. Alors pourquoi, loin de s'en réjouir, la jeune femme sent-elle sa raison vaciller depuis que son regard a croisé celui du grand mangeur d'hommes ? Et pourquoi deux yeux bleu glacier viennent-ils hanter les nuits de la petite Ludovica ? A ces questions, quelqu'un pourrait peut-être donner la réponse : celui que nul n'attend, le treizième convive de la fête. Celui qui, d'un îlot tranquille, rêve de faire le théâtre d'une sanglante tragédie...

  • Retrouvez dans ce dossier les premiers chapitres des titres de la rentrée littéraire de janvier 2017 des Éditions Flammarion :

    Le pas suspendu de la révolte (Mathieu Belezi) ; Saint Salopard (Barbara Israël) ; Stupéfiants (Alexandre Kauffmann) ; Peggy dans les phares (Marie-Ève Lacasse) ; La fille sur la photo (Karine Reysset) ; L'ombre de la montagne (Gregory David Roberts) ; Romain Gary s'en va-t'en guerre (Laurent Seksik) ; Nues dans un verre d'eau (Fanny Wobmann).

    Vous pouvez accéder directement à chaque extrait par la table des matières de ce dossier ou lire les extraits à la suite. Retrouvez aussi photographie et biographie des auteurs. Tous ces livres numériques seront disponibles chez votre libraire.

  • Le catalogue de la rentrée littéraire des éditions Flammarion

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty