Michel De Maule

  • Le lecteur se souvient du " Pays des merveilles " de Lewis Carroll, avec son univers onirique abstrait et subtilement métaphorique. Mais qui connaît vraiment " l'autre côté du miroir " : sa vie, ses talents multiples et même son véritable nom ? Les lettres inédites publiées ici dévoilent avec finesse le personnage surprenant que fut Lewis Carroll : professeur à Oxford, brillant mathématicien, poète reconnu, humoriste raffiné et photographe de talent. Mais elles révèlent surtout les rapports singuliers qu'il entretint avec Mabel Amy Burton, une des " amies-enfants " qui animèrent sa vie comme son oeuvre. Carroll rencontra la jeune Mabel (âgée de 8 ans) en 1877, à l'occasion d'un séjour au bord de la mer. Naquit alors une de ces relations absolues que chérit l'auteur d'Alice et à laquelle il associa l'entourage familial de Mabel. Ces témoignages épistolaires, reproduits en fac-similé en anglais et traduits, nous permettent ainsi de redécouvrir intimement Lewis Carroll, son ironie, son goût du non-sens et surtout son profond attachement à l'univers enfantin, inépuisable source de sa production littéraire.

  • Pétries d'humour et de sensibilité, ces Lettres de Chasse s'adressent aux chasseurs comme aux amoureux de l'environnement. Au Danemark, elles sont considérées comme un "chef-d'oeuvre d'intelligence de la nature " et finit partie du patrimoine national. En vingt-huit lettres, Wilhelm Dinesen conte d'une plume alerte les chasses et les pêches les plus variées dans la Scandinavie du XIXe siècle. Lièvres, tétras-lyres, saumons, colverts, daims, bécassines, cigognes, goélands... Le panorama animalier est impressionnant et croqué avec une infinie justesse. On y découvre aussi les réflexions d'un homme à la vie exceptionnelle. Wilhelm Dinesen, jeune aristocrate danois, s'engage comme officier d'état-major dans l'armée danoise puis française. Il assiste à la Commune (1870-1871), dont il livre un témoignage poignant dans Paris sous la Commune (Michel de Mamie, 2003). Épris d'aventure et de liberté, il vit ensuite dans le Wisconsin auprès de tribus indiennes qui le surnomment Boganis (" Noisette sauvage "). Rentré au Danemark en 1879, c'est sous ce pseudonyme qu'il se rend célèbre tant par son oeuvre littéraire que par son ardent combat politique au Parlement danois, avant de disparaître brutalement à l'âge de 49 ans. Les Lettres de Chasse ont profondément marqué de leur empreinte l'oeuvre de sa seconde fille, la future Karen Blixen, dont la Ferme africaine est teintée de leçons de choses glanées au fil des lettres et des récits d'un père très aimé.

empty