Littérature italophone

  • 1949. Depuis la mort d'Alfred Stieglitz trois ans auparavant, Georgia
    s'est réfugiée dans son Ghost Ranch au Nouveau Mexique, avec ses
    copines Maria Chabot, Anita Pollitzer et la secrétaire Doris Bry,
    pour faire l'inventaire du patrimoine de photos et de dessins de
    Stieglitz. A travers ce travail complexe, Georgia retrace son propre
    chemin, dans la vie et dans l'art : de l'école des arts (Chicago
    1905) jusqu'à la consécration comme première artiste femme
    américaine (1943) et sa carrière des dernières années.

  • Eleonora Antonioni dresse le portrait de Lee Miller à travers cinq
    moments clés de sa vie : née dans une famille privilégiée et
    progressiste, son enfance n'en est pas moins marquée par des
    événements douloureux... 1927 : Lee est une jeune fille de son
    époque et vit les années à la folie ! Repérée par M. Condè Nast lui-
    même, elle devient mannaquin et fait la couverture de Vogue. 1929 :
    Cette carrière la conduit à Paris où elle rencontre Man Ray dont elle
    devient la compagne et la muse. Elle se sent comme un poisson dans
    l'eau auprès des surréalistes. Rapidement, sa curiosité la conduit de
    l'autre côté de l'objectif. Elle immortalise ainsi ses rencontres
    avec Pablo Picasso, Max Ernst, Fred Astaire, Colette, Maurice
    Chevalier, Marlène Dietrich... 1939 : La photographie va la conduire
    au journalisme : elle devient correspondante de guerre pour Vogue et
    documentent bombardement de Coventry, la bataille de Normandie, la
    libération de Paris et les camps de concentration de Buchenwald et
    Dachau. Anticonformiste et un brin provocatrice, une de ses photos
    les plus connues reste celle de son autoportrait dans la baignoire du
    bunker privé d'Hitler. Puis se lancera dans la cuisine avec autant de
    fougue... et de talent !

  • En 1885, au Pittsburgh Dispatch, un journal de Pennsylvanie, une
    missive amère envoyée par une jeune femme de 21 ans. Dans un courrier
    signé «l'orpheline solitaire», Elizabeth Jane Cochran dézingue un
    article misogyne appelant les femmes à rester à la maison. La lettre
    est tellement bonne que le rédacteur en chef du Dispatch l'embauche,
    pour 5 dollars la semaine. L'orpheline devient alors Nellie Bly, son
    nom de plume. Mais les rubriques pour dames l'ennuient. Elle part
    s'installer au Mexique, tient six mois avant de fâcher les autorités
    et file à New York pour rejoindre le New York World de Joseph
    Pulitzer. Là, elle devient la pionnière du reportage clandestin, en
    infiltrant une usine de boîte de conserves, un cabinet de recrutement
    de domestiques, un asile psychiatrique, et en effectuant un tour du
    monde en 72 jours qui la rendit mondialement célèbre... Bref une
    journaliste intrépide, une femme fascinante... et un authentique
    modèle !

  • Quelques mois avant sa mort, Primo Levi rencontre les élèves d'une école primaire de Turin, celle-là même qu'il a fréquentée enfant. Comme il l'a fait sa vie durant, il témoigne auprès d'eux de ce qu'il a vécu. Avec une douce fermeté, il leur parle de l'Holocauste, leur raconte comment il a réussi à survivre à l'enfer d'Auschwitz. Question après question, les élèves ouvrent les yeux sur cette terrible page de l'histoire du Xxe siècle.

empty