Littérature traduite

  • 1949. Depuis la mort d'Alfred Stieglitz trois ans auparavant, Georgia
    s'est réfugiée dans son Ghost Ranch au Nouveau Mexique, avec ses
    copines Maria Chabot, Anita Pollitzer et la secrétaire Doris Bry,
    pour faire l'inventaire du patrimoine de photos et de dessins de
    Stieglitz. A travers ce travail complexe, Georgia retrace son propre
    chemin, dans la vie et dans l'art : de l'école des arts (Chicago
    1905) jusqu'à la consécration comme première artiste femme
    américaine (1943) et sa carrière des dernières années.

  • Eleonora Antonioni dresse le portrait de Lee Miller à travers cinq
    moments clés de sa vie : née dans une famille privilégiée et
    progressiste, son enfance n'en est pas moins marquée par des
    événements douloureux... 1927 : Lee est une jeune fille de son
    époque et vit les années à la folie ! Repérée par M. Condè Nast lui-
    même, elle devient mannaquin et fait la couverture de Vogue. 1929 :
    Cette carrière la conduit à Paris où elle rencontre Man Ray dont elle
    devient la compagne et la muse. Elle se sent comme un poisson dans
    l'eau auprès des surréalistes. Rapidement, sa curiosité la conduit de
    l'autre côté de l'objectif. Elle immortalise ainsi ses rencontres
    avec Pablo Picasso, Max Ernst, Fred Astaire, Colette, Maurice
    Chevalier, Marlène Dietrich... 1939 : La photographie va la conduire
    au journalisme : elle devient correspondante de guerre pour Vogue et
    documentent bombardement de Coventry, la bataille de Normandie, la
    libération de Paris et les camps de concentration de Buchenwald et
    Dachau. Anticonformiste et un brin provocatrice, une de ses photos
    les plus connues reste celle de son autoportrait dans la baignoire du
    bunker privé d'Hitler. Puis se lancera dans la cuisine avec autant de
    fougue... et de talent !

  • Citoyen désenchanté, mari subjugué, propriétaire dépité, artiste
    dubitatif et père fusionnel et angoissé, Hanuka porte un regard d'une
    rare subtilité sur le monde et l'exprime avec uneremarquable
    inventivité graphique. Sélectionné à Angoulême en 2015, primé à
    Lucca la même année, le Eisner Awards du meilleur album étranger
    décerné en 2016, consacre le talent d'Asaf Hanuka.

  • Ellie est une petite fille singulière. Elle porte du noir, est
    obsédée par le personnage de Willow dans Buffy contre les vampires et
    ne semble pas beaucoup s'intéresser aux garçons. Oui, parce qu'Ellie
    est lesbienne. Mais cela va lui prendre de nombreuses années et des
    coming out à répétition avant d'accepter pleinement qui elle est.
    Dans Toutes les fois où je me suis dit... je suis gay ! Eleanor Crewes
    nous relate avec humour et tendresse sa difficulté à identifier sa
    sexualité, sa recherche d'identité mais aussi le difficile passage de
    l'adolescence à l'âge adulte.   « Nous nous formons à l'intérieur de
    vocabulaires que nous n'avons pas choisis et, parfois, il nous faut
    rejeter ces vocabulaires, ou bien en développer activement de
    nouveaux. » Judith Butler, 2015

  • Le réaliste t.4

    Asaf Hanuka

    Citoyen désenchanté, mari subjugué, propriétaire dépité, artiste
    dubitatif et père fusionnel et angoissé, Hanuka porte un regard d'une
    rare subtilité sur le monde et l'exprime avec une remarquable
    inventivité graphique. Sélectionné à Angoulême en 2015, primé à Lucca
    la même année, le Eisner Awards du meilleur album étranger décerné en
    2016, consacre le talent d'Asaf Hanuka.

  • En 1885, au Pittsburgh Dispatch, un journal de Pennsylvanie, une
    missive amère envoyée par une jeune femme de 21 ans. Dans un courrier
    signé «l'orpheline solitaire», Elizabeth Jane Cochran dézingue un
    article misogyne appelant les femmes à rester à la maison. La lettre
    est tellement bonne que le rédacteur en chef du Dispatch l'embauche,
    pour 5 dollars la semaine. L'orpheline devient alors Nellie Bly, son
    nom de plume. Mais les rubriques pour dames l'ennuient. Elle part
    s'installer au Mexique, tient six mois avant de fâcher les autorités
    et file à New York pour rejoindre le New York World de Joseph
    Pulitzer. Là, elle devient la pionnière du reportage clandestin, en
    infiltrant une usine de boîte de conserves, un cabinet de recrutement
    de domestiques, un asile psychiatrique, et en effectuant un tour du
    monde en 72 jours qui la rendit mondialement célèbre... Bref une
    journaliste intrépide, une femme fascinante... et un authentique
    modèle !

  • Hippie trail

    Severine Laliberte

    Séverine est née en Grèce en 1973, et de longues années se sont
    écoulées avant qu'elle ne découvre la véritable histoire de sa
    naissance. Ce roman autobiographique, souvent très drôle et parfois
    dramatique, retrace son enquête auprès des protagonistes d'un voyage
    en 4L jusqu'en Afghanistan, sur la célèbre Hippie Trail. Jusqu'à ce
    que tout dérape... Une aventure pas très glorieuse, souvent drôle,
    qui désacralise le voyage initiatique des seventies.

  • Marie est une intrépide septuagénaire en pleine forme. Elle a envie
    de tout... sauf d'aller se reposer ! Malheureusement, accident oblige,
    cette fois-ci, elle n'a pas le choix. Pour ne pas rester seule dans
    son appartement, Marie accepte de s'installer dans une Maison
    d'Accueil et de Résidence pour l'Autonomie (MARPA). Mais l'idée de
    vivre dans une « maison de vieux » ne l'enchante guère. Marie
    découvre donc la vie dans la MARPA avec ses hauts et ses bas. Malgré
    les conditions assez idéales, il faut beaucoup d'élan pour mettre du
    peps et de la joie dans la vie de tous. Mais Marie ne manque pas
    d'entrain et d'idées pour faire bouger tout ce petit monde !

  • Quelques mois avant sa mort, Primo Levi rencontre les élèves d'une école primaire de Turin, celle-là même qu'il a fréquentée enfant. Comme il l'a fait sa vie durant, il témoigne auprès d'eux de ce qu'il a vécu. Avec une douce fermeté, il leur parle de l'Holocauste, leur raconte comment il a réussi à survivre à l'enfer d'Auschwitz. Question après question, les élèves ouvrent les yeux sur cette terrible page de l'histoire du Xxe siècle.

  • Au début des années 1930, la petite Wussi et sa famille quittent Fribourg pour Majorque. Leur bonheur paisible est malheureusement rattrapé par la guerre civile espagnole. Les parents décident que les plus jeunes enfants et leur mre seront plus en scurit en Allemagne. Wussi retrouve alors sa famille allemande, découvre les lois de Nuremberg et prend conscience de l'épée de Damoclès que représente l'origine juive de sa mère.

  • Paraguay, hiver 1869. Pierre Duprat, photographe français, est venu
    photographier les jeunes amérindiennes nues de la tribu guaraní.
    Malgré lui, il va assister à l'une des batailles les plus sanglantes
    de l'histoire de l'Amérique latine, connue sous le nom de bataille
    d'Acosta Nù. Les hommes ayant été décimés par les précédents combats,
    le maréchal paraguayen Francisco Solano López monte un contingent
    d'enfants soldats guarani. 3000 enfants combattent contre 20000
    soldats brésiliens, argentins et uruguayens. Le massacre durera sept
    heures. Venu en Amérique du Sud pour faire des jeunes beautés
    amérindiennes, un symbole d'érotisme colonial, il connait ses limites
    face aux horreurs de la guerre. Il lui faut maintenant témoigner...
    Gabriel Ippoliti illustre avec virtuosité cette histoire forte.

  • Yong a 12 ans, une grand-mère lunaire, un petit frère turbulent, un père joueur invétéré, une mère courage et un meilleur ami rebelle. Et la vie n'est pas toujours douce pour ce garçon rêveur dont on attend qu'il devienne l'homme de la maison. Une fenêtre inédite, tour à tour poétique, âpre et évocatrice, sur la société singapourienne.

  • Aivali

    Soloup

    24 juillet 1923, la signature du Traité de Lausanne sonne le glas de l'Empire ottoman et donne naissance à la Turquie moderne.Pour les populations grecques vivant sur le territoire turc et pour les Turcs vivant sur le territoire grec, la conséquence est immédiate : l'exode.1,5 million de Grecs et 500 000 Turcs passent d'un territoire à l'autre. Presqu'île devenue turque mais située juste en face de l'île grecque de Lesbos, Aïvali est un lieu très symbolique de ce double déracinement : les maisons des Grecs expulsés sont habitées par des Turcs, eux-mêmes chassés de Crète... À travers des histoires vécues de part et d'autre, AIVALI éclaire une période de l'histoire européenne méconnue et donne des clés pour comprendre notamment les relations entre Turquie et Europe.

empty