Sciences humaines & sociales

  • polyamour, non-monogamie éthique, compersion, etc. Ces notions ne
    vous sont pas tout à fait étrangères (vous avez visionné un reportage
    Brut sur le sujet) mais une série de questions vous taraude : peut-on
    vraiment aimer plusieurs personnes ? Comment gérer la jalousie ? Que
    répondre aux questions des enfants? Y a-t-il une hiérarchie entre les
    partenaires? Heureusement, Charly, Elsa et Tina sont là pour y
    répondre. En Novembre 2019, le trouple a crée le compte Instagram
    Holy Poly Macaroni (plus de 15 000 abonnées) dans le but de donner
    plus de visibilités au polyamour et au concept de couple ouvert. Ils
    offrent des réponses aux questions les plus fréquentes de leurs
    abonnées à travers des strips réalisés par Charly (Cookie Kalkair).
    Amour, sexe, règles, parentalité, jalousie, hiérarchie, rupture, ils
    abordent tous les sujets avec humour et bienveillance.

  • Les contraceptes : enquête sur le dernier tabou Nouv.

    Et si on parlait de contraception masculine? Depuis quelques dizaines
    d'années, les médias font régulièrement état de la contraception
    masculine en France, nous promettant, par exemple, l'arrivée
    imminente de la pillule pour homme. Pourtant, en 2021, la charge
    mentale de la contraception pèse toujours quasi exclusivement sur les
    femmes. Pourquoi ? Pour répondre à cette question, Guillaume Daudin
    et Stéphane Jourdain, tous deux journalistes, ont sillonné la France
    à la rencontre de spécialistes et d'hommes qui ont fait le choix de
    se contracepter. Vasectomie, pilule, anneaux en silicone, slip
    chauffant, les méthodes - parfois très artisanales et surprenantes
    mais efficaces - ne manquent pas. Elles demeurent pourtant très peu
    usitées. Une enquête de plusieurs mois qui les amène à s'interroger
    sur leur propre parcours de déconstructions des rapports sociaux
    patriarcaux.

  • Aujourd'hui, en France, moins d'un tiers des fonctionnaires de la
    DGSE sont des femmes, le plus souvent cantonnées à des postes
    administratifs de catégories B ou C. Chloé Aeberhard s'est demandé
    pourquoi. Pourquoi sont-elles à ce point sous-représentées alors
    qu'on s'évertue à dire que les femmes ont «plus d'intuition que les
    hommes», «un don exceptionnel du détail» et une aptitude à «mettre
    leur ego de côté pour atteindre un objectif»? Pendant cinq ans, Chloé
    Aeberhard a parcouru le monde, de Paris à Washington en passant par
    Moscou et Tel-Aviv, à la recherche d'anciennes espionnes des services
    de renseignements engagés dans la guerre froide. Elle a fait la
    rencontre de Geneviève, Martha, Jonna, Gabriele, Ludmilaet Yola. Loin
    du cliché tenace de la James Bond girl ou de la Mata Hari, chacune a
    joué un rôle décisif. La guerre froide est omniprésente, et
    l'ambiance peut vite basculer: du Bureau des légendes à La vie des
    autresou d'007 à The Americans!

empty