• Aujourd'hui commence mal : Pascaline la petite chauve-souris a 3 ans, et doit rentrer en classe, comme tout le monde. Mais elle refuse, résiste et crie si fort... que ses parents rétrécissent, et deviennent riquiquis comme des cacahuètes. Maintenant c'est leur tour d'aller à l'école. Pascaline les glisse sous son aile. On va bien rigoler. Mais que se passera-t-il à l'heure des parents ?

  • Mon amour

    Béatrice Alemagna

    • Helium
    • 26 Mai 2021

    Un animal étrange se balade en ville. Qui est-il ? Les habitants qu'ils croisent se le demandent... et personne ne trouve la réponse. Jusqu'à ce qu'il rencontre quelqu'un qui n'a aucun doute : c'est son amour ! Un album touchant sur l'acceptation et l'amour inconditionnel. Dès 2 ans.

  • « Dans la vie, beaucoup de choses se transforment et passent. Toutes sauf une. »  Un album rare et sensible signé Beatrice Alemagna sur les mouvements de l'existence et le temps qui fait grandir, où les images changent lorsque l'on tourne de douces pages de calque. Livre offert aux bébés nés dans le Val-de-Marne en 2020.  À partir de 3 ans.

  • Nouvelle couverture et nouveau format pour un classique d'une gigantesque autrice !

    Un jour d'été, elle est passée par là...

    Une série de personnages petits et grands, hommes et femmes, jeunes et vieux sont à la recherche de la « gigantesque petite chose ». Une petite fille creuse, tête à l'envers, un trou dans le sable, une autre essaie de l'attraper avec un filet à papillons.
    Elle se trouve dans un flocon de neige, dans un souvenir, dans une odeur, dans le rire d'un enfant, dans les bras d'une personne, elle se cache au coin d'une larme... mais quelle est donc cette "gigantesque petite chose"?

  • Dans une maison de vacances, un garçon « tue des martiens » ...
    Monde virtuel du jeu électronique, ennui et pluie sont les compagnons de ses journées. Lorsqu'il sort, il part explorer la nature d'un oeil bougon et laisse tomber sa console au fond de l'étang. Que va-t-il faire, privé de sa seule distraction ? Son désespoir ne dure pas. Peu à peu, il découvre autour de lui une nature magique, qu'il voit ou imagine animée de regards et de signes, d'une vie fourmillante et insoupçonnée. Le soleil perce enfin les nuages et, de retour à la maison, le garçon se sent prêt : à prendre la main de sa mère, à vivre les vacances...

  • C'est le moment : il faut se préparer, choisir les jouets à ranger dans sa valise, enfiler une tenue adaptée, embrasser papa et maman, surtout ne pas oublier son livre préféré et... plonger dans son lit ! Nouvelle édition tout carton

  • Une petite goutte tombe du robinet... Un détour par la brosse à dent, puis le voyage périlleux dans les méandres des canalisations. Destination finale : le trottoir. à l'air libre, pfuittt ! la goutte a séché. C'en est fini pour elle.

    Un texte poétique, des images abstraites qui évoquent le monde constitué de tant de petites choses invisibles.

  • Harold est un petit garçon mélancolique. On le comprend : ses parents ne lui font jamais de câlin, jamais de bisou... et à bientôt sept ans, il n'a encore jamais connu de fête d'anniversaire ! Alors, le grand jour approchant, Harold a vraiment le moral en flaque, et ses parents doivent faire appel à Ponzio, le fameux « résolveur de problèmes ». Comme par miracle, le matin de ses sept ans, Harold découvre sur le pas de sa porte tout une ménagerie en file indienne, allant jusqu'au bout de la rue ! Ces drôles d'invités surprises s'introduisent chez le jeune garçon et lui montrent comment on fait la fête. Et ils s'y entendent : l'ours polaire défonce le canapé, la girafe croque le lustre et l'éléphant ronfle sur le lit d'Harold ! Il faut que Ponzio siffle la fin de la récréation et mène les animaux au parc, attirant alors de « vrais enfants » autour de la fontaine pour prolonger la fête. Galvanisés, les parents d'Harold échangent même un long baiser de cinéma... Dès lors, rien ne sera plus pareil dans la vie du petit garçon : régulièrement, ses parents et lui meuglent et rugissent, dans une harmonie retrouvée.À partir de 5 ans

  • Un matin à son réveil, Eddie entend sa soeur prononcer ces mots étranges:
    « anniversaire-maman-cadeau-dodu-velu-petit ».
    Craignant que sa soeur ne le trouve avant elle, Eddie part sans attendre à la recherche du dodu-velu-petit. Mais par où commencer ? Et si elle allait demander aux commerçants du quartier s'ils n'auraient pas en stock un peu de cette chose mystérieuse? Mais pas plus le boulanger que la fleuriste, la mercière que l'antiquaire n'en a entendu parler. En revanche, tous sont de vrais amis (ou presque !) et chacun donne à Eddie un petit quelque-chose qui n'a l'air de rien mais qui pourrait bien l'aider à ramener à la maison le merveilleux dodu-velu-petit.

  • Ces cinq Malfoutus là pourraient bien être les cousins de Charlie Chaplin ou de Buster Keaton. Ils n'ont pas grand-chose à attendre de la vie, semble-t-il, parce qu'ils sont différents, maladroits, loins de toute perfection. Ça ne les empêche pas d'être emplis d'une douce joie de vivre, d'une philosophie presque débonnaire... Eux s'acceptent comme ils sont, avec tous leurs défauts, alors pourquoi les autres ne feraient-ils pas de même ?
    De son écriture très simple, mais parfaitement ciselée, à travers une histoire toute bête qui prend une tournure quasi lyrique, l'auteure provoque, l'air de rien, un sentiment de bienêtre absolu. Ce livre, pour les petits comme pour les grands, fait la part belle au fait d'être soi, tout simplement.

  • Gisèle de verre

    Béatrice Alemagna

    Gisèle est une enfant de verre aux yeux limpides. Son corps transparent réfléchit la lumière et absorbe les couleurs ; dans sa tête de verre, les pensées sont à nu : on les feuillette comme dans un livre ouvert. Cet être étrange et délicat est aussi le réceptacle des malheurs et des vérités du monde. Or, personne n'est réellement prêt à supporter la vérité. Lorsqu'elle choisit de s'enfuir et de quitter ses parents, des larmes de cristal glissent sur la joue de Gisèle, mais nul ne la retient. Elle fait le tour du monde, et où qu'elle soit, Gisèle dérange car elle s'obstine à produire des pensées authentiques, à chercher le vrai sens de la vie.

  • Un lion, qui s'ennuie dans sa savane, part pour Paris. Il souhaite y trouver un travail, un amour, un avenir. Cela ne sera pas si simple : lui qui pensait...

  • Une véritable pépite qui nous plonge dans le monde de l'enfance...

    Un enfant a des petites mains, des petits pieds et des petites oreilles, mais pas toujours des petites idées. Les idées des enfants sont parfois gigantesques, amusent les grands, leur font ouvrir grand la bouche et dire « ah ! »

  • Boubo est un drôle de petit bonhomme. Ce n'est plus un bébé et il le prouve : il sait faire de la bicyclette, il a déjà 4 dents, il ne porte des couches plus qu'un jour par semaine, il peut grimper au sommet des arbres sans tomber. Il pense même être le plus grand garçon du monde car tous les soirs sa maman lui dit qu'il est son « plus grand amour ». Beatrice Alemagna, avec simplicité, touche au coeur. Une histoire tendre pour les plus petits.
    Technique mixte : peinture, crayon, découpage.

  • Nouveau texte, nouvelle couverture, pour un classique d'une grande autrice !
    Une petite goutte tombe du robinet... Un détour par la brosse à dent, puis le voyage périlleux dans les méandres des canalisations. Destination finale : le trottoir. À l'air libre, pfuittt ! la goutte a séché. C'en est fini pour elle.

  • Le pays des petits poux est un vieux matelas abandonné au fond d'un jardin. Les petits poux y habitent depuis des années, chaque petit pou dans son trou. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire du petit pou gras et tous les autres petits poux du pays sont invités dans le grand trou, au milieu du matelas. C'est la première fois qu'ils vont tous se rencontrer.
    Le petit pou gras prépare des gâteaux à la poussière, installe des guirlandes et met en route son tourne-disque. Mais quand ses invités arrivent, quelle surprise ! Ils sont tous très différents de lui et aucun ne se ressemble : l'un est tout maigre, l'autre est tout jaune, un autre est multicolore. Toutes ces différences sont autant de sources de questionnement des petits poux sur le ton de la raillerie : " Pourquoi tu es maigre comme un haricot ? ", " Mais toi, au fait, pourquoi tu es gras comme un hippopotame ? ".
    Mais tous les petits poux en arrivent à la même conclusion : ils sont tous nés comme ça, différents les uns des autres. Et comme ils n'y peuvent rien, ils se précipitent tous sur la piste de danse et se mettent à sautiller tous ensemble à droite et à gauche.
    Au pays des petits poux est une très jolie histoire, pour les enfants à partir de 4 ans, sur la différence et la tolérance.

  • Que se passe-t-il quand les petits poux décident de quitter leur vieux matelas pour partir à la découverte du vaste jardin et se faire de nouveaux amis ? Cette histoire simple et ces personnages attachants ont déjà enchanté les jeunes enfants dans la première édition de leurs aventures, Au pays des petits poux. Dans le premier volet, les petits poux étaient tous invités à se rencontrer pour la première fois dans le grand trou de leur vieux matelas, à l'occasion de l'anniversaire du petit pou gras. Dans Les Petits Poux au jardin, nos héros décident cette fois de sortir de leur matelas pour la première fois et d'échapper à cet univers étriqué et ennuyeux pour aller chercher de nouveaux amis dans le jardin. Mais quelle bande de froussards ! Ils s'enfuient à chaque nouvelle rencontre ! Finalement, les poux en arrivent à la même conclusion : il ne sert à rien de chercher de nouveaux amis si on a peur de les connaître. Les Petits Poux au jardin s'adressent aux enfants à partir de 4 ans, et délivrent un message sur la différence et la tolérance. Avec beaucoup de délicatesse, Beatrice Alemagna aborde très simplement des thèmes complexes sur l'identité, le parcours d'une vie, la relation à l'autre. Pour chacun de ses ouvrages, Beatrice Alemagna adapte sa technique à l'histoire qu'elle raconte. Inspirée par le vieux matelas dans lequel vivent les petits poux, l'auteure a choisi d'utiliser la broderie en alliant différents matériaux tendres et chaleureux. Les broderies sont en feutrine incrustée de laine, de tissu, de paillettes et de boutons. Elles sont ensuite photographiées pour l'impression du livre. Avec humour et finesse, l'auteure parvient au fil des pages à animer l'univers de ses héros et à donner vie à ses petits tableaux.

  • Un jour, un enfant partit vivre au zoo...

  • The animals are marching dutifully to school - but not Pascaline. It doesn't matter who is going. She doesn't want to go there. 'Never, not ever!' she shrieks loudly. So loudly, in fact, that something amazing happens - and it changes everything... Never, Not Ever! reminds us that small children need their parents to be close by... but not too close.

  • Karl Ibou se sent vieux, laid et seul. Nul son canari le pousse à sortir de sa réserve et à partir à la rencontre des autres. Après avoir été rejeté par un dame et une jeune fille, Karl se réfugie dans un square. Mais un petit garçon qui le trouve en larmes le complimente sur son chapeau... Sur la solitude, l'amitié, la différence.

  • Un lion s'ennuie et décide de quitter sa savane pour une autre vie. Il prend le train pour Paris. Après avoir visité les monuments et sites touristiques de la capitale française, il y trouvera une place, sa place, immobile et heureux ... Le lion de cette histoire a été inspiré par le lion de la place Denfert-Rochereau, statue érigée par l'architecte Bartholdi, entre 1876 et 1880.

  • Les petits poux se sont réunis mais chacun d'eux a sa propre idée sur la manière de célébrer Noël. Un album pour familiariser les plus jeunes à cette fête.

  • Un jour d'été elle est passée par là, juste à côté des pieds de Bastien.
    Il y en a qui la trouvent dans les odeurs, dans les regards, dans les bras des autres.
    Les gens la poursuivent sans arrêt.
    Parfois ils essayent de se la procurer avec de l'argent ou de l'enfermer dans une boîte.
    Mais impossible de la garder, elle ne fait que passer.
    En virevoltant comme une feuille, elle se pose sur une épaule. Puis s'envole déjà, disparue tout à coup.
    Cette petite chose invisible, et gigantesque pourtant, qu'un jour quelqu'un a appelée bonheur.
    Avec le talent qu'on lui connait, Béatrice Alemagna évoque dans ce nouvel album toutes les nuances que peut prendre le sentiment du bonheur. Un très beau texte.

empty