• « C'est la contemplation des atlas à plat ventre sur le tapis qui donne la soif de voyager. Ces points à peine visibles, perdus au milieu des océans, ont fait de moi un «adorateur des îles isolées». En quatre mois, j'ai parcouru ces sept oasis des mers, affronté le vent froid, bravé le mal de mer, attendu des heures dans les aéroports, capté les émotions au fil des rencontres. » Loin du cliché de l'île paradis, l'auteur dresse un portrait original à mi-chemin entre le reportage journalistique et le carnet de voyage.
    Sept îles, Ascension, Sainte-Hélène, Cocos (Keeling), Christmas, Lord Howe, Kosrae, Pohnpei. secrètes et peu accessibles, deviennent vivantes, émouvantes, familières, parfois pathétiques.

  • Des premiers voyages d'un jeune homme curieux au témoignage d'un humanitaire en proie au doute, à l'impuissance et à l'euphorie, ces huit récits relatent des instants marquants d'une vie ordinaire de terrain dans des pays bouleversés (Rwanda, Libéria, Erythrée, Angola, Kurdistan turc, Afrique du sud, Pakistan).

    Si certaines anecdotes portent à sourire, les faits vécus ébranlent profondément le lecteur au fur et à mesure que tombent ses illusions ; l'auteur prévenant dès le départ que « voyager, c'est voir le monde tel qu'il est et non pas comme on voudrait qu'il soit ».

    Tant dans la force des émotions qu'il véhicule et des réflexions qu'il engage, que dans l'écriture qui permet de les révéler ; Travers de routes est un livre remarquable, de ceux dont les lecteurs resteront imprégnés, irrémédiablement.

  • « Ces îles lointaines sont des personnes ombrageuses et austères, fières et fragiles. Leurs habitants sont à leur image : seuls, farouches et remarquables », écrit Damien Personnaz, voyageur-écrivain, qui se définit comme un « adorateur des îles isolées où le téléphone portable ne passe pas ». Les insulaires de ces cinq oasis du Pacifique trouvent leur vie rude. Ils sont tiraillés entre un choix douloureux : partir et perdre leur âme, rester et oublier leurs illusions. Malgré leur isolement, ces îles des confins ne sont pas épargnées par un isolement magique et bienfaiteur. Ni aventurier, ni grand baroudeur expérimenté, l'auteur est tout à la fois curieux, sceptique, rabat-joie, parfois maladroit. Au fil de ses rencontres (de la femme de ménage au Premier Ministre), ces cinq îles du Pacifique - Tuvalu, Norfolk, Chatham, Midway et Mangareva - se dévoilent peu à peu, singulières et solitaires, fragiles et féroces. Et surtout, très différentes de ce qu'il avait espéré.

empty