• Mes locataires

    Doublebob

    • Fremok
    • 4 Octobre 2018

    DoubleBob est né, une seule fois à ce que l'on sait, en 1981 à Albi. Il a suivi un cursus d'arts appliqués, puis fait une très courte apparition en arts plastiques, à l'université, et deux ans aux Beaux-arts de Poitiers sans que le système de ces écoles semble lui correspondre tout à fait.

    Il a toujours dessiné, bien qu'il ne montre ses oeuvres que depuis peu de temps par le biais de quelques ouvrages auto-édités et d'expositions. Le Chat n'a pas de bouche vous aime beaucoup est son premier livre. Un recueil de dessins devrait sortir très bientôt aux éditions Derrière la salle de bain de l'écrivain Marie-Laure Dagoit. DoubleBob partage son temps entre le dessin et un atelier de sérigraphie artisanale.

  • Base zone

    Doublebob

    « À un moment, tout est calme, tes yeux voient...
    Tu es à la base. Tu sais que tu es à la base.
    Discrètement le flou apparaît, les choses...
    Leur sens disparaît. Il faut tout recommencer, errer. Je ne sais pas comment font les autres.
    Certains ont des objets, des danses ou des chorégraphies.
    Des souvenirs aussi. Mais ils disparaissent, on les oublie. » C'est décidé. Vous partez en mission. Dans la zone. Mais n'ayez crainte. Vous serez en contact avec la base.
    Vous trouverez un chemin. Intérieur et animal.
    Magique et lumineux.

    Guide de survie et encyclopédie hantée, manuel de bricolage et récit d'aventure, Base- Zone se situe à la croisée de la bande dessinée, du dessin contemporain et de la poésie. Au fil de presque 300 pages tracées au crayon sur du papier carbone, DoubleBob compose un ouvrage-monde, un grimoire intime qui mêle questions, inventaires et solutions. Si vous voulez survivre à la vie plus encore qu'à la mort, si vous voulez sauver l'enfant meurtri qui sommeille en vous, si vous voulez libérer votre âme prisonnière, ce livre est pour vous.

  • Le Chat n'a pas de bouche vous aime beaucoup est le premier ouvrage créé pour s'inscrire dans l'Expérience Alice dont il explore les multiples ouvertures.

    L'Alice de Lewis Carroll présente en effet des thèmes chers à l'auteur. Une perception différente de la réalité, le refus des règles imposées, la déambulation... Le titre est un cut-up, un découpage collage aléatoire de textes, qui représente à merveille le processus interne de cette oeuvre libre et inspirée, qui enchante tout en traitant d'isolement et de folie.

  • Je suis fou. Non, c'est les autres. Non. Nous sommes tous fous ici, sauf moi. Le Chat n'a pas de bouche vous aime beaucoup. Le Chat n'a pas de bouche vous sourit. Le Chat n'a pas de bouche a séduit les filles, les garçons, ceux qui n'avait pas de tête, pas de nom, ceux qui avait toute leur raison. DoubleBob, c'est lui, qui fait des petits dessins, des petits miquets qui prolifèrent sous le crâne et sous la peau comme des souris. Le Chat n'a pas de bouche vous attrape et vous happe comme une souris. Le Chat n'a pas de bouche vous aime beaucoup. DoubleBob est né, une seule fois à ce que l'on sait, en 1981 à Albi. Il a suivi un cursus d'arts appliqués, puis fait une très courte apparition en arts plastiques, à l'université, et deux ans aux Beaux-arts de Poitiers sans que le système de ces écoles semble lui correspondre tout à fait. l a toujours dessiné, bien qu'il ne montre ses oeuvres que depuis peu de temps par le biais de quelques ouvrages auto-édités et d'expositions. Le Chat n'a pas de bouche vous aime beaucoup est son premier livre. Un recueil de dessins devrait sortir très bientôt aux éditions Derrière la salle de bain de l'écrivain Marie-Laure Dagoit. DoubleBob partage son temps entre le dessin et un atelier de sérigraphie artisanale.

  • La crâne rouge

    ,

    • Fremok
    • 13 Avril 2012

    En 2009, Frémok a publié l'ouvrage collectif match de catch à Vielsam, témoin d'une première résidence de duos artistiques (artiste handicapé mental et artiste issu du Frémok).
    Véritable OVNI (objet visuel non identifié), l'exposition éponyme aura marqué les esprits - entre autres, lors du festival d'Angoulême en 2010. Suite à ce qui est reconnu par tous comme un succès tant du point de vue artistique que de l'écho rencontré, le Frémok et la " S " Grand Atelier ont décidé de poursuivre l'expérience, et dont La crâne rouge est l'un des résultats. La crâne rouge, c'est la rencontre improbable de la poésie exquise d'un héritier de la beat generation et de la force brute d'une douairière en proie à d'effroyables visions.
    Des personnages effrayés-effrayants crient depuis les profondeurs, ils sont nés de la main de Nicole Claude, quand DoubleBob lui répond en douceur. Les sourdes jouent à saute-mouton, les visages hurlants s'apaisent par la venue d'un animal de compagnie énigmatique, les maisons ont des escaliers qui ne mènent nulle part. Un récit se construit à partir d'un dialogue graphique. La force du trait au bic bleu fait la noce avec la finesse du critérium, le papier carbone imprime leur union.
    Le soleil a coudoyé la lune, une étoile monstrueusement belle est née.

empty