Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • Eleonora Antonioni dresse le portrait de Lee Miller à travers cinq
    moments clés de sa vie : née dans une famille privilégiée et
    progressiste, son enfance n'en est pas moins marquée par des
    événements douloureux... 1927 : Lee est une jeune fille de son
    époque et vit les années à la folie ! Repérée par M. Condè Nast lui-
    même, elle devient mannaquin et fait la couverture de Vogue. 1929 :
    Cette carrière la conduit à Paris où elle rencontre Man Ray dont elle
    devient la compagne et la muse. Elle se sent comme un poisson dans
    l'eau auprès des surréalistes. Rapidement, sa curiosité la conduit de
    l'autre côté de l'objectif. Elle immortalise ainsi ses rencontres
    avec Pablo Picasso, Max Ernst, Fred Astaire, Colette, Maurice
    Chevalier, Marlène Dietrich... 1939 : La photographie va la conduire
    au journalisme : elle devient correspondante de guerre pour Vogue et
    documentent bombardement de Coventry, la bataille de Normandie, la
    libération de Paris et les camps de concentration de Buchenwald et
    Dachau. Anticonformiste et un brin provocatrice, une de ses photos
    les plus connues reste celle de son autoportrait dans la baignoire du
    bunker privé d'Hitler. Puis se lancera dans la cuisine avec autant de
    fougue... et de talent !

  • Giulia, Anna et Clarice tiennent chacune un journal intime. Leurs regards et leurs réflexions tournent autour de la fête donnée par Federica, la fille la plus populaire du collège, une peste qui joue volontiers les cheftaines tyranniques et autour de qui s'agite une cour de filles et de garçons...
    Recherche identitaire, découverte des sentiments et de la sexualité, passage à l'âge adulte sont quelques-unes des thématiques du livre. Avec des patchworks de paroles de chansons gribouillées, de coeurs et de stickers, ce roman graphique reprend souvent dans sa forme les journaux intimes et les agendas des adolescents : les textes sont souvent dessinés en lettres bulles et l'ensemble suggère un dessin faussement naïf réalisé au Bic quatre couleurs...

empty