Le Fanal

  • 1 ère de couverture 4 ème de couverture Pour le Normand Blessebois, né en 1646 à Verneuil-sur-Avre et disparu vers 1700, écriture et aventure vont de pair. Sa vie, sous le sceau du scandale, nourrit l'essentiel de son oeuvre. C'est bien le cas dans Le Rut ou la pudeur éteinte.
    Dans ce récit largement autobiographique en prose et en vers, il nous raconte, sans détours ni pudeur, ses amours dans la prison d'Alençon et les stratagèmes qui furent les siens, destinés à éviter une autre prison, celle du mariage. D'une plume impertinente, mêlant la formule galante à l'indécence la plus crue, Céladon-Blessebois nous emmène ainsi au coeur de sa propre histoire, vécue le plus souvent à l'ombre d'un cachot, mais d'une gaillardise inattendue en pareil lieu. Pour lui, l'occasion est belle de tirer vengeance de celle qui aurait voulu le contraindre à l'épouser !

empty