Anglais Allbert Camus : the plague (édition en anglais)

À propos

"We can finally read the work as Camus meant it to be read. Laura Marris's new translation of The Plague is, quite simply, the translation we need to have." --Los Angeles Review of Books The first new translation of The Plague to be published in the United States in more than seventy years, bringing the Nobel Prize winner's iconic novel (A redemptive book, one that wills the reader to believe, even in a time of despair. --The Washington Post) to a new generation of readers.

The townspeople of Oran are in the grip of a deadly plague, which condemns its victims to a swift and horrifying death. Fear, isolation, and claustrophobia follow as they are forced into quarantine. Each person responds in their own way to the lethal disease: some resign themselves to fate, some seek blame, and a few, like Dr. Rieux, resist the terror.

An immediate triumph when it was published in 1947, The Plague is in part an allegory of France's suffering under the Nazi occupation, as well as a timeless story of bravery and determination against the precariousness of human existence. In this fresh yet careful translation, award-winning translator Laura Marris breathes new life into Albert Camus's ever-resonant tale. Restoring the restrained lyricism of the original French text, and liberating it from the archaisms and assumptions of the previous English translation, Marris grants English readers the closest access we have ever had to the meaning and searing beauty of The Plague.

This updated edition promises to add relevance and urgency to a classic novel of twentieth-century literature.

Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art

  • Auteur(s)

    Albert Camus

  • Éditeur

    Random House Us

  • Date de parution

    25/10/2022

  • Collection

    Vintage

  • EAN

    9780593082096

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    352 Pages

  • Longueur

    20.3 cm

  • Largeur

    13.2 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    244 g

  • Distributeur

    Interart

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Albert Camus

1913-1960 - Le père d'Albert Camus travaillait dans un domaine viticole, près de Mondovi, pour un négociant de vins d'Alger. C'est dans ce département de Constantine que l'écrivain voit le jour en novembre 1913. Un an plus tard, Lucien Camus meurt à la bataille de la Marne et la famille s'installe à Alger. Albert y fait ses études, encouragé par ses professeurs dont Jean Grenier. Il commence à écrire très jeune et ses premiers textes paraissent dans la revue Sud (1932). Après le bac, il obtient un diplôme d'études supérieures en Lettres, section philosophie, mais la tuberculose l'empêche de passer l'agrégation. En 1935, il commence à écrire L'Envers et l'Endroit qui sera publié deux ans plus tard. A Alger, il fonde le Théâtre du Travail qu'il remplace en 1937 par le Théâtre de l'Equipe: entretemps, il a quitté le parti communiste auquel il adhérait. Il entre au journal du Front Populaire, créé par Pascal Pia: son enquête "Misère de la Kabylie" aura une action retentissante. En 1940, le Gouvernement Général de l'Algérie interdit le journal et s'arrange pour que Camus ne trouve plus de travail. Il s'installe à Paris et travaille comme secrétaire de rédaction à Paris-Soir. En 1943, il est lecteur chez Gallimard et prend la direction de Combat quand P. Pia est appelé à d'autres fonctions dans la Résistance. La rupture avec Sartre a lieu en 1952, après la publication dans Les Temps Modernes de l'article de Jeanson qui reproche à la révolte de Camus d'être "délibérément statique". En 1956, à Alger, il lance son "Appel pour la trêve civile", alors que dehors, on hurle des menaces de mort. Il obtient le prix Nobel de littérature en 1957.Le 4 janvier 1960, au Petit-Villeblevin, Camus trouve la mort en voiture. Il est enterré à Lourmarin où il avait acheté une maison.

empty