Le banquet

Traduit de l'ITALIEN par RENE DE CECCATTY

À propos

Composé peu avant et pendant la rédaction de sa Divine Comédie, Le Banquet est la troisième grande oeuvre que Dante (1265-1321) rédigea en italien, parallèlement à ses discours en latin. Le festin auquel il convie ses lecteurs est en réalité un manuel de sagesse et de réflexion, où l'on retrouve à la fois son art poétique, sa conception de l'amour et son cheminement spirituel, nourris de lectures antiques (Platon, Aristote, Boèce, Cicéron) et théologiques (la patristique, la scolastique et l'école arabo-andalouse). Admirablement moderne par sa structure, fondé sur un commentaire allégorique de trois chansons d'amour, cet essai révèle la dimension philosophique du plus grand visionnaire de la poésie occidentale.

« Si l'oeuvre présente, qui est intitulée Le Banquet selon mes voeux, contenait une matière plus élaborée que la Vita Nuova, je ne veux nullement déprécier la précédente, mais au contraire en augmenter la valeur par la présente. En constatant que si la première était fervente et passionnée, il convient que cette seconde soit tempérée et mûrie. Car il convient de parler et d'oeuvrer autrement à un âge qu'à un autre. (...) Je prie mes convives, si Le Banquet n'était pas digne de son annonce, de ne pas l'imputer à ma volonté, mais à mes limites. Mon désir d'un partage parfait et généreux devra ici apparaître. »


Rayons : Littérature > Œuvres classiques > Moyen Age


  • Auteur(s)

    Dante Alighieri

  • Traducteur

    RENE DE CECCATTY

  • Éditeur

    Seuil

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    05/09/2019

  • EAN

    9782021409529

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    324 Pages

  • Longueur

    20.6 cm

  • Largeur

    14.1 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    348 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Dante Alighieri

Dante Alighieri est un poète, écrivain et homme politique florentin
né en 1265 à Florence et mort le 14 septembre 1321 à Ravenne.
« Père de la langue italienne », il est, avec Pétrarque et Boccace, l'une
des « trois couronnes » qui imposèrent le toscan comme langue
littéraire. Poète majeur du Moyen Âge, il est l'auteur de la Divine
Comédie, modernisation des grands mythes de la tragédie grecque.

empty