Bouvard et Pécuchet ; le sottisier ; l'album de la marquise ; dictionnaire des idées reçues ; catalogue des idées chic (préface Raymond Queneau)

À propos

Après une vie bien vécue, deux amis - l'un veuf, l'autre célibataire - décident d'occuper ensemble leur solitude : ils se retirent à la campagne pour se consacrer à la quête du savoir. Agriculture, littérature, politique ou philosophie : aucune discipline n'échappe à leur curiosité naïve et à leurs expériences malheureuses. De ratage en recommencement, les deux compères s'attaquent à tous les domaines de la connaissance, en étalant une réjouissante sottise. Dernier roman de l'auteur, resté inachevé et paru en 1881, un an après sa mort, Bouvard et Pécuchet offre un bilan ironique des connaissances de l'époque, et une véritable encyclopédie de l'ignorance. Drôle, moqueur, cruel, ce voyage à travers la bêtise humaine est aussi le testament où Flaubert exprime son mépris envers la pauvreté d'esprit de ses contemporains. Lui qui voulait, dès 1852, «engueuler les humains [...] dans quelque long roman», a composé la géniale odyssée de l'échec.


Rayons : Littérature > Œuvres classiques


  • Auteur(s)

    Gustave Flaubert

  • Éditeur

    Folio

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    02/07/1999

  • Collection

    Folio Classique

  • EAN

    9782070410873

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    580 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.7 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    300 g

  • Support principal

    Poche

Gustave Flaubert

Gustave Flaubert (1821-1880) est l'un des grands maîtres de la littérature française. Ses romans réalistes "Madame Bovary" (1857) et "L'Éducation sentimentale" (1869) sont encensés, malgré un procès pour « outrage à la morale publique religieuse et aux bonnes moeurs » dont il sort acquitté. Il composait ses phrases comme des partitions de musique classique, dont il testait la solidité à l'oral dans son célèbre « gueuloir ». Tandis que l'immense "Bouvard et Pécuchet" (1881), inachevé, ne verra le jour qu'à titre posthume, « Un coeur simple », écrit dans la maturité de l'auteur, est l'un des "Trois contes" (1877), dernier livre publié de son vivant.

empty