Gargantua ; 1ères générale et technologiques ; Parcours rire et savoir, la bonne éducation (BAC 2024)

À propos

Né par l'oreille gauche de sa mère, le géant Gargantua mange avec grand appétit, boit beaucoup et emporte les cloches de Notre-Dame... avant de restaurer la paix et de fonder une abbaye. Dans ce roman d'une richesse inépuisable, Rabelais mêle gaieté et savoir au service d'une ambition aussi démesurée que son personnage : celle d'accéder, par le rire, au plus haut sens. TOUT POUR COMPRENDRE - Notes lexicales - Biographie et contexte - Genèse et genre de l'oeuvre - Chronologie et carte mentale RIRE ET SAVOIR - Analyse du parcours - Groupement de textes - Histoire des arts VERS LE BAC - Explications linéaires guidées - Sujets de dissertation et de commentaire guidés - Méthodologie DÉCOUVRIR LE TEXTE ORIGINAL - Quatre chapitres bilingues CAHIER ICONOGRAPHIQUE.


Rayons : Parascolaire > Classiques / Textes et commentaires > Français / Littérature > Lycée


  • Auteur(s)

    François Rabelais

  • Éditeur

    FLAMMARION

  • Distributeur

    UNION DISTRIBUTION

  • Date de parution

    25/08/2021

  • Collection

    Etonnants Classiques

  • EAN

    9782080252937

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    352 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    286 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

François Rabelais

François Rabelais naît près de Chinon et reçoit une éducation imprégnée des méthodes scolastiques. Prêtre et moine franciscain au couvent du Puy-Saint-Martin, il fait partie d'un groupe d'érudits qui étudient le grec et le latin avant que la Sorbonne ne s'élève contre la lecture dans le texte des Ecritures. Rabelais passe alors à Maillezais, chez les Bénédictins. En 1530, il est bachelier en médecine et exerce ensuite à Lyon jusqu'en 1535. Il commence à écrire Pantagruel, puis Gargantua. Ses oeuvres, aussitôt parues, seront condamnées par la Sorbonne. Après la publication du Tiers Livre, il se réfugie à Metz, craignant les poursuites. Il obtient la cure de Medon et meurt en homme d'Eglise.
La biographie de Rabelais contient des lacunes que les chercheurs essayent de combler...

empty