Le Quart Livre

À propos

«Soubdain, je ne sçay comment, le cas feut subit, je ne eu loisir le consyderer, Panurge, sans aultre chose dire jette en pleine mer son mouton criant et bellant. Tous les aultres moutons criant et bellans en pareille intonation comencerent soy jecter et saulter en mer après, à la file. La foulle estoit à qui premier y saulteroit après leur compaignon. Possible n'estoit les en guarder. Comme vous sçavez estre du mouton le naturel, tous jours suyvre le premier, quelque part qu'il aille... Le marchant tout effrayé de ce que davant ses yeulx perir voyoit et noyer ses moutons, s'efforçoit les empescher et retenir tout de son pouvoir. Mais c'estoit en vain. Tous à la file saultoient dedans la mer, et perissoient. Finablement il en print un grand et fort par la toison sus le tillac de la neuf, cuydant ainsi le retenir, et saulver le reste aussi consequemmeent. Le mouton feut si puissant qu'il emporta en mer avecques soy le marchant, et feut noyé en pareille forme que les moutons de Polyphemus le borgne Cyclope emporterent hors la caverne Ulyxes et ses compaignons.»


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    François Rabelais

  • Éditeur

    Flammarion

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Date de parution

    26/10/1993

  • Collection

    Gf

  • EAN

    9782080707666

  • Disponibilité

    En réimpression

  • Nombre de pages

    346 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    242 g

  • Support principal

    Poche

François Rabelais

François Rabelais naît près de Chinon et reçoit une éducation imprégnée des méthodes scolastiques. Prêtre et moine franciscain au couvent du Puy-Saint-Martin, il fait partie d'un groupe d'érudits qui étudient le grec et le latin avant que la Sorbonne ne s'élève contre la lecture dans le texte des Ecritures. Rabelais passe alors à Maillezais, chez les Bénédictins. En 1530, il est bachelier en médecine et exerce ensuite à Lyon jusqu'en 1535. Il commence à écrire Pantagruel, puis Gargantua. Ses oeuvres, aussitôt parues, seront condamnées par la Sorbonne. Après la publication du Tiers Livre, il se réfugie à Metz, craignant les poursuites. Il obtient la cure de Medon et meurt en homme d'Eglise.
La biographie de Rabelais contient des lacunes que les chercheurs essayent de combler...

empty