Moi, menteur
Moi, menteur

Moi, menteur

(Scénariste), (Dessinateur)

Traduction ALEXANDRA CARRASCO  - Langue d'origine : ESPAGNOL

À propos

Adrián Cuadrado est conseiller en communication du Parti Démocratique Populaire, force dominante de l'échiquier politique espagnol vouée à la corruption, aux magouilles financières, aux coups tordus, à la manipulation des consciences et des suffrages. Roi du storytelling, Adrián est l'un de ces spin doctors chargés de produire la lumière qui illuminera le meilleur profil d'un candidat, en fera un produit désirable pour les électeurs. Menteur par vocation, par profession et par nécessité conjugale, il est l'heureux détenteur d'une double vie, entre son épouse et ses deux enfants à Vitoria, et sa maîtresse torride à Madrid. Pour l'heure, sa mission est de faire entrer dans le grand bain national le jeune élu local Javier Morodo, dont l'homosexualité assumée offrira un gaywashing au Parti, trop longtemps accusé d'homophobie. Tâche élémentaire pour Adrián, que vient compliquer la découverte inopinée de trois têtes coupées de conseillers municipaux artistement conservées dans des bonbonnes en cristal. Qui est derrière ces meurtres baroques ? Quel lien les rattache à une opération autour des palais en ruine qui constellent la cité basque ? Soudain, la vie d'Adrián l'imposteur se détraque, menaçant de faire mentir sa devise, selon laquelle « le menteur est un dieu dont le verbe crée des mondes ».

Avec ce tome ultime, la très sombre « Trilogie du Moi » acquiert sa dimension finale. Celle d'une ode lovecraftienne à la ville où l'auteur vit depuis des décennies, où tous les fils se nouent, toutes les trajectoires se recoupent, tous les conflits se terminent (mal le plus souvent) pour tracer le portrait d'une Vitoria noire, gothique, mythique. Celle aussi, majestueuse, d'une cathédrale de papier dédiée à nos modernités perturbées.

Rayons : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Romans graphiques

  • EAN

    9782207157466

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    164 Pages

  • Longueur

    27.7 cm

  • Largeur

    21.7 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    944 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Antonio Altarriba

Après le succès international de L'Art de voler (2011), où il mêlait avec bonheur le destin
poignant de son père et un siècle d'histoire espagnole, Antonio Altarriba a confirmé sa
stature d'auteur majeur avec Moi, assassin (2014), un thriller intense explorant à nouveau
les aspects les plus noirs de sa culture et de son pays. Pour L'Aile brisée , second tome de
son diptyque familial, il retrouve le dessinateur Kim à qui l'on doit les images saisissantes
de L'Art de voler . Cette fois, c'est vers sa mère qu'il tourne l'objectif acéré de sa mémoire.
Le siècle de violence et de tempêtes déjà visité dans le premier livre est relu du point de
vue de la femme espagnole.

Keko

Né à Madrid en 1963, José Antonio Godoy Cazorla, dit Keko, débute par des histoires courtes dans le magazine Madriz (1984-87). Il publie en 1986 un premier album très remarqué : La Isla de los Perros (L'Ile aux chiens). Plusieurs autres livres ont suivi, seul ou en collaboration (Livingston contra Fumake avec Mique Beltran ; El Amor Duele avec Ramon de España). Keko collabore régulièrement aux revues Nosotros Somos los Muertos et Exit Express. Son seul album paru en France à ce jour est Plein les yeux, à L'An 2 (2006).

empty