Madame bovary ; un coeur simple

À propos

Le chef d'oeuvre du réalisme. Une édition annotée et commentée dans la perspective des nouveaux programmes de français au lycée.

Le texte Déçue par son mariage avec Charles Bovary, Emma sombre dans l'ennui. Chef-d'oeuvre du courant réaliste, ce récit, par l'originalité de son écriture, ouvre la voie au roman moderne.
Dans la nouvelle Un coeur simple, les déceptions successives endurées par Félicité font écho à celles d'Emma.

Le dossier * Le texte est associé à un dossier critique, qui comprend :
Des repères historiques et biographiques, des fiches de lecture permettant de dégager les principaux axes de lecture de l'oeuvre, des exemples d'adaptations cinématographiques, deux groupements thématiques composés de textes complémentaires et de documents iconographiques en couleurs ;
Des sujets de type bac, pour l'écrit et pour l'oral.
* L'auteur du dossier : Isabelle Lasfargue-Galvez, agrégée de grammaire et professeur de lettres classiques en classes préparatoires Le préfacier Né en 1962, le romancier Christophe Claro est notamment l'auteur de Madame Bovary (2011), récit où il confesse son admiration pour Flaubert.

Rayons : Parascolaire > Classiques / Textes et commentaires > Français / Littérature > Lycée

  • Auteur(s)

    Gustave Flaubert

  • Éditeur

    Hatier

  • Date de parution

    29/08/2012

  • Collection

    Classiques & Cie Lycee

  • EAN

    9782218939488

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    518 Pages

  • Longueur

    17.5 cm

  • Largeur

    12.6 cm

  • Épaisseur

    2.6 cm

  • Poids

    462 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Gustave Flaubert

Gustave Flaubert (1821-1880) est l'un des grands maîtres de la littérature française. Ses romans réalistes "Madame Bovary" (1857) et "L'Éducation sentimentale" (1869) sont encensés, malgré un procès pour « outrage à la morale publique religieuse et aux bonnes moeurs » dont il sort acquitté. Il composait ses phrases comme des partitions de musique classique, dont il testait la solidité à l'oral dans son célèbre « gueuloir ». Tandis que l'immense "Bouvard et Pécuchet" (1881), inachevé, ne verra le jour qu'à titre posthume, « Un coeur simple », écrit dans la maturité de l'auteur, est l'un des "Trois contes" (1877), dernier livre publié de son vivant.

empty