La comédie humaine Tome 2 ; Ferragus ; la duchesse de Langeais ; la fille aux yeux d'or ; César Birotteau ; la maison Nucingen ; splendeurs et misères des courtisanes

À propos

Ce volume est le deuxième de notre édition de La Comédie humaine, véritable fresque sociale et humaine, patrimoine de la littérature française.
" Lucien jeta sur Esther un regard mendiant, un de ces regards propres à ces hommes faibles et avides, pleins de tendresse dans le coeur et de lâcheté dans le caractère. Esther lui répondit par un signe de tête qui voulait dire : " Je vais écouter le bourreau pour savoir comment je dois poser ma tête sous la hache, et j'aurai le courage de bien mourir... " ? Que faut-il faire ? demanda-t-elle. ? M'obéir aveuglément, dit Carlos Herrera... Et il faut rester belle. A vingt-deux ans et demi, vous êtes à votre plus haut point de beauté, grâce à votre bonheur. Redevenez surtout la Torpille. Soyez espiègle, dépensière, rusée, sans pitié pour le millionnaire que je vous livre. Ecoutez !... Cet homme est un voleur de grande Bourse, il a été sans pitié pour bien du monde, il s'est engraissé des fortunes de la veuve et de l'orphelin, vous serez leur Vengeance... " Splendeurs et misères des courtisanes

Edition présentée par Pierre Dufief, professeur à l'Université de Nanterre Paris X, et Anne-Simone Dufief, professeur à l'Université d'Angers.

Dans ce volume : Balzac, inventeur du roman


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Honoré de Balzac

  • Éditeur

    Omnibus

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    15/09/2011

  • EAN

    9782258089389

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    1 064 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13.3 cm

  • Épaisseur

    3.5 cm

  • Poids

    790 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Honoré de Balzac

1799-1850
Né à Tours, dans un milieu bourgeois, Balzac est pensionnaire chez les Oratoriens de Vendôme, puis dans deux établissement parisiens. En 1819, il abandonne le droit pour se consacrer à la littérature et comme à écrire sous des pseudonymes. En 1825, ses insuccès l'amènent à se lancer dans les affaires (imprimerie, fonderie de caractères). Malgré l'aide de Mme de Berny, de quinze ans son aînée avec qui il entretient une liaison qui lui fait une place dans le monde, il connaît de graves difficultés financières. Ses premiers succès auprès du grand public sont, en 31, La Peau de chagrin et trois ans plus tard, le Père Goriot. C'est en 1842 qu'il adopte pour son oeuvre le titre de Comédie Humaine.Il vient d'épouser Mme Hanska, riche veuve polonaise, avec qui il entretient depuis plusieurs années une liaison amoureuse, losrqu'il meurt à l'âge de cinquante ans.
Balzac pensait que chaque individu dispose d'une réserve limitée d'énergie: en vivant intensément, l'homme brûle sa vie. Son destin a illustré de façon dramatique le symbole de la Peau de chagrin.

empty