Les esprits de Princeton
Les esprits de Princeton

Les esprits de Princeton

Traduction JULIETTE AUBERT  - Langue d'origine : ALLEMAND

À propos

Au funérarium de Princeton, la veuve et quelques proches se réunissent autour du cercueil de Kurt Gödel, le grand mathématicien américain d'origine autrichienne. Après les Arpenteurs du monde (Actes Sud, 2007), Daniel Kehlmann s'inspire à nouveau du monde des sciences pour relater le parcours singulier d'un grand scientifique qui croyait aux esprits.

Le grand scientifique Kurt Gödel est misérablement décédé, à Princeton, en 1978. Sa veuve et ses collègues sont venus assister à la veillée funèbre et évoquent leurs souvenirs de ce scientifique atypique qui, ces dernières années, leur a donné bien du fil à retordre. Kurt Gödel lui-même, ou plutôt son esprit, est présent lui aussi, et se saisit de l'occasion pour prendre la parole et revivre les évènements de sa vie. Il parcourt ainsi les principales époques de son existence, spectateur éthéré de son évolution. Il revoit son enfance insouciante passée au rythme des leçons maternelles, sa progressive reconnaissance sur la scène scientifique de Vienne et sa rencontre avec sa femme. Il assiste à l'agression dont il a été victime, suspecté d'être juif dans l'Europe antisémite des années trente. Il commente son voyage vers les États-Unis à travers l'URSS, et son accession à la citoyenneté américaine avec l'aide heureuse d'Einstein, son ami. Puis prennent place les années les plus sombres, lorsque le savant se recroqueville sur ses croyances et sa paranoïa, doutant de tous, même de sa femme, au point de ne plus manger de peur d'être empoisonné.

Au fil des scènes se croisent les morts et les vivants en une ronde métaphysique. À travers la représentation de la vie et de la mort de Kurt Gödel, ce n'est pas seulement les liens entre rationnel et irrationnel, entre science et croyance, qui sont interrogés. C'est aussi une réflexion sur le temps transformant l'individu jusqu'au point final de la mort, que le grand scientifique n'affronte qu'en se raccrochant à l'enfant qu'il était.

PERSONNAGES : 16 personnages, dont une femme et un enfant.

Rayons : Littérature générale > Théâtre

  • EAN

    9782330005528

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    64 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    112 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Daniel Kehlmann

Daniel Kehlmann est l'auteur maintenant consacré d'une dizaines de livres dont trois ont été traduits en français, notamment le best-seller international Les Arpenteurs du monde (Actes Sud 2007), mais aussi les romans Moi et Kaminski et Gloire. Lauréat d'une douzaine de prix littéraires, dont en France du prix Cévennes du roman européen en 2010, il partage maintenant sa vie entre Berlin et New-York.

empty