Les dimanches de Jean Dézert ; l'horizon chimérique (préface François Mauriac)

À propos

Né à Bordeaux en 1886 Jean de La Ville de Mirmont quitte sa ville natale en 1910 et retrouve son camarade François Mauriac à Paris. Quand vient la guerre de 1914, il est appelé au 57ème régiment d'infanterie. En novembre, le sergent de Mirmont est touché par un obus et meurt à 28 ans pour la France, sur le plateau du Chemin des Dames.
À l'image de sa vie, l'ozuvre de Jean de La Ville de Mirmont fut courte. Son roman, Les Dimanches de Jean Dézert, est publié quelques mois avant son départ pour le front. De ce récit autobiographique, il écrit à sa mère : " J'ai imaginé un petit roman qui m'amuserait beaucoup. Le héros de l'histoire serait absurde et tout à fait dans mes goûts... Ce sera désolant sous un aspect ridicule ".
L'Horizon chimérique est un recueil de poèmes posthume. L'auteur y dévoile son cooeur altier, celui d'un jeune homme de vingt ans que la vie appelle. On y trouve le lyrisme et l'étonnement d'un voyageur immobile, l'âme tournée vers la mer. Ces deux livres ont été publiés dans la collection Petite Vermillon en 1998. La sortie aux Éditions Gallimard du roman de Jérôme Garcin, Bleus horizons, est l'occasion de réunir en un volume l'oeuvre de Jean de La Ville de Mirmont.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Jean de La ville de mirmont

  • Éditeur

    Table Ronde

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    07/02/2013

  • Collection

    La Petite Vermillon

  • EAN

    9782710370277

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    217 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11.2 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    147 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

empty