À propos

Au tournant des années 1960, le monde connaît de grands changements dont le moindre n'est pas celui de la décolonisation. Après l'Asie, les peuples d'Afrique accèdent à l'indépendance. Plus largement, les femmes et les hommes aspirent à prendre davantage en main leur destin. Les sociétés antillaises sont particulièrement parties prenantes de ce mouvement. À côté d'une prise de parole plus libre, se fait sentir le besoin de débats, d'informations et de formation. C'est dans ce contexte, qu'à l'initiative de personnalités martiniquaises (enseignants, médecins, travailleurs sociaux et médico-sociaux) est créé le Centre d'études, de documentation, d'information familiale et de formation, bien connu sous le nom de CEDIF.

Face à des questions nouvelles comme celle de la limitation des naissances, les couples et les familles ont besoin de formation. L'article 2 des statuts du CEDIF décrit l'un de ses objectifs comme celui « d'aider les familles de la Martinique à résoudre les problèmes psychologiques et sociaux susceptibles de nuire soit à l'harmonie du foyer, soit à l'éducation des enfants ».

À partir de 1965, le CEDIF travaillera dans trois directions : la formation à la connaissance de soi et à la relation aux autres ; la conscientisation et la responsabilisation qui entraînent une nouvelle conception de la relation d'aide ; les questions autour de l'éducation à la vie et à la sexualité ; les techniques de dynamique de groupe et de conduite de réunions. Il interviendra au sein d'institutions, comme l'Éducation nationale, les associations sociales et médicales, et même l'Église catholique. De nombreuses personnes formées par le CEDIF poursuivent aujourd'hui les mêmes objectifs, en dépit de la disparition de l'association CEDIF en 2000.

À travers les documents qui relatent les activités du CEDIF, le lecteur pourra retrouver, avec cet ouvrage, l'esprit et la méthode d'un organisme qui a marqué la Martinique et la Guadeloupe et dont les lignes de force sont toujours d'actualité.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques


  • Auteur(s)

    Michel Yoyo, Antoine Maxime

  • Éditeur

    KARTHALA

  • Distributeur

    KARTHALA

  • Date de parution

    07/10/2014

  • Collection

    Tropiques

  • EAN

    9782811112561

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    364 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Poids

    320 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Antoine Maxime

Antoine Maxime, après six années de grand Séminaire à Rome, a été au service du diocèse de la Martinique de 1966 à 1976. Puis il devient pendant 24 ans Assistant de service social (ADAPEI) auprès des parents ayant des enfants porteurs de handicaps mentaux. Marié, trois enfants, il fait d'abord une formation de psychosociologie, au CEDIF. Divorcé puis remarié (deux belles-filles) et retraité, il est psychothérapeute (Gestalt praticien) encore en exercice à Fort-de-France. Il a écrit Une expérience de formation aux Antilles et ses Chroniques « À ciel ouvert » sur RCI Martinique.

empty