Courbet, portrait de l'artiste

Courbet, portrait de l'artiste

À propos

Malraux a appelé « irréelle » la peinture commencée à la Renaissance et « intemporelle » la peinture moderne. Avec son « allégorie réelle », dont son Atelier, objet central du livre, est le manifeste, c'est dans cet entre-deux que se place Gustave Courbet. Entre ce que la peinture était encore pour Ingres et Delacroix et ce qu'elle sera à partir de Manet : entre une « peinture de l'idéal » et un « idéal de la peinture ». C'est dans cet entre-deux, ce hiatus, dans ce qui semble une syncope et un passage, qu'apparaît Courbet.
Et c'est ce vide, cette ouverture qu'il crée et qu'il remplit à la fois, par son attitude rebelle, exigeant une force peu commune, par l'affirmation de l'individualité, de son individualité et par l'image de l'Artiste, sa propre image et presque son corps.



Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782840680888

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Longueur

    18.8 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    0.5 cm

  • Poids

    72 g

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Youssef Ishaghpour

Youssef Ishaghpour, né à Téhéran, Iran, en 1940. Vit à Paris depuis 1958. Études de cinéma (prise de vue, réalisation, montage), sociologie, histoire de l'art, philosophie. Docteur État es Lettres, Professeur à l'université René Descartes, Paris V.

empty